Animaux

Non, il ne faut surtout pas relâcher les poisson-rouges dans les rivières !

Un poisson rouge est un animal domestique, au même titre qu'un chien ou un chat ! Il est donc interdit de l'abandonner dans une rivière même si vous pensez que c'est pour son bien ! Et on vous explique pourquoi !

Vous avez craqué et acheté un ravissant couple de poissons rouges à vos enfants… Puis vous avez aussi acheté un ravissant bocal tout rond, des plantes en plastiques et quelques pierres colorées pour créer un joli décor ! Pas sûrs que ce soit l’idée du siècle mais bon qui n’a jamais eu un poisson rouge, pour faire plaisir à un enfant.

Un poisson rouge, c’est l’animal peu encombrant, qui ne demande pas à sortir toutes les dix minutes, qui ne choppe pas de puces… Qui ne perd pas ses poils, en bref, le pseudo compagnon idéal pour avoir un animal de compagnie coûte que coûte !

Une envie de liberté ?

Mais, comme souvent, le poisson rouge va intéresser l’enfant quelques jours, et en le voyant tourner dans son bocal… Avalant la nourriture en paillettes que vous lui fournissez, vous vous direz peut-être qu’il serait bien mieux en liberté ! Et l’idée de le relâcher dans une rivière (NON pas dans les toilettes pitié) fait alors son chemin ! Et bien ce ne sera pas non plus dans une rivière ou un étang public et on vous en explique les raisons !

Le Poisson Rouge dans la Nature : une plaie !

Sachez tout d’abord, que relâchez un poisson rouge est interdit par la loi (article 521-1 du code pénal) ! Le poisson rouge est considéré comme un animal domestique et le relâcher reviendrait en fait… à l’abandonner ! A la différence d’un chien ou d’un chat, qui n’est pas capable de survivre seul, le poisson rouge pourrait largement subvenir à ses besoins dans une rivière… Et c’est là que le bats blesse !

À LIRE AUSSI :  Le tourbillon, un nouveau type de matière active qui défie les lois de la physique

Un Gargantua des rivières

Un poisson rouge ne possède pas vraiment d’estomac… Il passe son temps soit à manger, soit à rechercher de la nourriture… Vous l’avez peut-être observé dans son bocal, à sauter sur la moindre paillette à longueur de journée ! Au fond de l’aquarium, il fouille le sable, et mange même ses excréments ! Irrassasiable le poisson rouge ! Si, dans la Nature, il sera effectivement très heureux de trouver de la nourriture à foison, mais il va surtout à son insu, détruire peu à peu l’environnement !

Un danger pour l’écosystème !

Comme il mange tout, et surtout n’importe quoi, il devient un prédateur des espèces rares, voire menacées… Ainsi il va perturber l’eco-système naturel et menacer aussi certaines plantes qu’il va dévorer !

Votre Némo du bocal pourra aussi transmettre des maladies aux autres animaux de la rivière… Et évidemment Némo va se reproduire, car il ne sera pas le seul à avoir été relâché dans la rivière ! Au pire, il peut même se reproduire avec d’autres poissons, cela ne lui pose aucun problème ! Impossible de savoir combien de poissons rouges hantent nos rivières…

À LIRE AUSSI :  Une étude révèle que les poissons perdent peu à peu "leur individualité" à cause de nos antidépresseurs

Comment vous débarrasser de Némo ?

Le plus judicieux étant évidemment de ne pas avoir à se poser cette question. Et donc de ne pas céder aux caprices d’un enfant ! Un animal est une responsabilité quel que soit l’animal en question et on ne doit pas l’abandonner !

Si vraiment vous ne voulez plus de votre poisson rouge, vous n’aurez pas beaucoup de solution, à part de continuer à en prendre soin jusqu’à ce qu’il « se noie » ! D’ailleurs un poisson-rouge seul sera malheureux, d’où l’inutilité d’un petit bocal !

La seule alternative est donc, de leur offrir plus d’espace, mais dans votre jardin en construisant un petit bassin, dans lequel les poissons-rouges seront enfin heureux ! Renseignez-vous également autour de vous, des propriétaires de bassins se feront peut-être un plaisir d’accueillir votre Némo ? Mais ne le jetez pas à l’eau n’importe où !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page