Animaux

Saviez-vous que les pies avaient un rituel de funérailles ?

Les pies, comme les gorilles ou les éléphants organiseraient un genre de rituel funéraire lorsque l'un d'entre eux décède... Et c'est un docteur spécialiste des animaux qui l'explique dans une étude !

Dans l’inconscient collectif, les pies sont des voleuses d’argent ou de nids… Certes pour les nids, c’est un peu vrai, cet oiseau fabrique son nid en volant ceux des autres espèces… Parfois même, elles y volent les œufs… La pie est bavarde aussi, et quand elles sont plusieurs à jacasser, la cacophonie est vite insupportable

Pourtant la pie serait un animal rempli de compassion, et parfois les jacassements seraient ceux de « funérailles » de l’une de leurs congénères décédées… C’est en tout cas ce que révèle une étude du Dr Bekoff, parue dans The Telegraph.

Les humains enterrent leurs morts dans différents rites liés à chaque culture ! Et il semblerait que les pies aient aussi un rituel particulier quand l’une des leurs passe de vie à trépas ! Ces scènes de funérailles ont déjà été observées chez les éléphants ou chez les gorilles.

Dans une vidéo publiée en 2013, on découvre des pies entourant le corps de l’une d’entre elles ! Puis les pies qui l’entourent lui donnent des coups de bec et jacassent. Essaient-elles de la réveiller ? Ou est-ce une manière de lui dire adieu ?

À LIRE AUSSI :
Une étude scientifique suédoise affirme qu'adopter un chien serait excellent pour la santé !
Saviez-vous que les pies avaient un rituel de funérailles ?
Une manière de lui dire adieu ? Crédit photo : Shutterstock / Butterfly Hunter

Les pies expriment leur peine !

Selon l’auteur de l’étude, ce serait plutôt la seconde hypothèse ! En effet, après de nombreuses études sur les pies, le Dr Berkoff, de l’université du Colorado estiment que les jacassements entendus dans cette vidéo, sont inhabituels. Comme une sorte de complainte mortuaire ! Et c’est grâce à l’une de ses expériences personnelles qu’il arrive à cette déduction.

Dans livre, « L’émotion des animaux », Marc Berkoff explique qu’il a déjà assisté à ce genre de scène et à ces jacassements particuliers. Et il ajoute qu’il a pu constater également que les pies vivantes déposaient des brins d’herbe sur le corps de la défunte. Les animaux sont des êtres sensibles alors pourquoi ne pourraient-ils pas ressentir de la peine quand ils perdent l’un des leurs ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page