Art / Design

Biodalisme : ils remplacent les pavés de nos rues par de jolies graminées

Si vous croisez des jeunes gens les bras chargés de fleurs, vous avez peut-être affaire à des activistes du mouvement biodalisme ! Activistes pacifistes qui se donnent pour mission de faire revenir la biodiversité en ville d'une manière originale !

Il y a des mots qui sonnent comme une claque, comme une piqûre de rappel ! C’est le cas du mot « biodalisme » ! Vous n’avez jamais entendu ce mot, c’est normal, il est un néologisme inventé pour Fanny Ehl ! En mixant « biodiversité » et « vandalisme » on obtient biodalisme !

Fanny est la fondatrice de ce nouveau mouvement et s’active littéralement sur le terrain. Son cheval de bataille : les pavés parisiens déchaussés ! Plutôt que de servir d’armes, elle les enlève et les remplace par des fleurs !

Cette idée, Fanny l’avait depuis longtemps en tête ! En 2016, alors qu’elle est étudiante en école de design, elle se demande comment faire quelque chose pour l’environnement ! Le biodalisme est une forme d’activisme écologique qui mène des « opérations commandos » totalement pacifistes. Quelques sacs de terreau, quelques fleurs et quelques amis, un peu de discrétion et les pavés deviennent fleurs aux coins des rues.

Fanny Ehl souhaite sensibiliser les citadins au fait que les abeilles et les insectes fuient les villes. Mais également car selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), 40 % des espèces présentes en Europe sont menacées d’extinction. Avec pour principale cause l’urbanisme à outrance !

À LIRE AUSSI :
En se détachant de la banquise, un iceberg géant révèle une biodiversité insoupçonnée !
Crédit vidéo : wedemain.fr

Biodalisme : ces vandales qui font fleurir les villes

Le biodalisme est un mélange de biodiversité et de vandalisme. Objectifs : retirer les pavés des trottoirs pour y mettre des plantes et aider les citadins à se ré-approprier l'espace public.

Publiée par We Demain sur Jeudi 26 décembre 2019

Que ce soit en semant des bombes de graines ou en plantant des fleurs à la place des pavés, tous les moyens sont bons pour faire revenir la biodiversité. Et ce ne sont pas les abeilles qui s’en plaindront ! Nous trouvons seulement dommage que ce genre d’actions doivent se faire en catimini… On adorerait voir pousser des fleurs un peu partout au bord des trottoirs abîmés… par le temps ou les manifestations !

Crédit photo : Fanny Ehl
Biodalisme : ils remplacent les pavés de nos rues par de jolies graminées
Biodalisme : ils remplacent les pavés de nos rues par de jolies graminées
Crédit photo : Fanny Ehl
Biodalisme : ils remplacent les pavés de nos rues par de jolies graminées
Biodalisme : ils remplacent les pavés de nos rues par de jolies graminées

View this post on Instagram

A post shared by Fanny Ehl (@fannyehl)

Via
wedemain.ff
Source
instagram.com / @fannyehl

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page