Choisir une tondeuse autoportée : moteur à l’avant ou à l’arrière ?

Nous sommes encore à l'automne, mais il faut déjà commencer à penser aux achats que vous devrez faire au printemps. Si vous êtes devenu propriétaire d'une maison avec un grand jardin comme de nombreux citadins qui se sont déplacés vers les campagnes, vous allez devoir investir dans une tondeuse pour votre pelouse.

Si vous possédez une petite surface, une tondeuse tractée suffira à entretenir votre jardin, mais si l’espace est grand, il vaudra mieux investir tout de suite dans une tondeuse autoportée. Concernant la tondeuse autoportée, il vaut mieux acheter le modèle qui convient en vous basant sur plusieurs critères importants. Il faut notamment se demander s’il faut opter pour une tondeuse avec un moteur à l’avant ou à l’arrière.

Pourquoi opter pour une tondeuse autoportée ?

Une tondeuse autoportée est conçue pour tondre rapidement de grandes surfaces de pelouse. Par rapport à une tondeuse thermique ou électrique, la tondeuse autoportée prendra deux fois moins de temps pour tondre une surface similaire. Pour un terrain de moins de 1500 m², il existe les modèles « rider », et pour une surface comprise entre 1500 et 6000 m², on parle de tracteur tondeuse. Dans les deux situations, la tondeuse est un petit tracteur qui dispose d’une assise pour le conducteur. Elle repose sur 4 roues et permet la tonte sur tous types de terrain, arboré ou non, en pente ou plat. En revanche, si vous possédez une pente de plus de 30 %, l’utilisation d’une tondeuse autoportée ne conviendra pas pour des raisons évidentes de sécurité. L’entretien est assez simple, mais il se doit d’être régulier. Après chaque utilisation, il faudra nettoyer le carter avec un jet d’eau pour éviter que le gazon ne sèche et ne colmate. Les lames devront être régulièrement affutées pour conserver leur efficacité. Enfin, une vidange une fois par an est recommandée, pour pouvoir assurer la nouvelle saison sans soucis. Pensez également à vérifier les différents composants de la tondeuse autoportée, et voir toutes les marques de pièces détachées disponibles en cas de panne.

choisir modèle tondeuse autoportée

Le premier avantage d’une tondeuse autoportée serait sans doute le confort qu’elle apporte à celui qui la possède. Vous vous asseyez, vous pilotez, et elle fait le reste. La tondeuse autoportée est autonome, sans câble électrique et très maniable, ce qui lui permet d’aller partout. La hauteur et la largeur de coupe sont généralement réglables, ce qui permet de tondre rapidement sur de grandes largeurs tout en choisissant la hauteur de gazon souhaitée. Tout appareil possède également quelques inconvénients. Pour la tondeuse autoportée, c’est d’abord le bruit qui peut surprendre. Les professionnels de la vente recommandent de s’équiper d’un casque anti-bruit lors de son utilisation. Elle se veut aussi un peu moins écologique qu’une tondeuse électrique. Même si les constructeurs réalisent de plus en plus de prouesses pour les rendre plus écologiques, elles fonctionnent souvent à l’essence. Vous devrez aussi faire vous-même, ou faire réaliser un entretien mécanique une fois par an (vidange, bougies à vérifier, huile moteur, moteur à vérifier). Enfin, il faudra prévoir un espace pour la stocker comme un petit abri de jardin, qui permettra de l’entreposer à l’abri des intempéries. Le dernier inconvénient est bien sûr son prix, bien plus élevé qu’une tondeuse tractée, mais l’efficacité n’est évidemment pas la même. Comptez entre 1500 € et 5000 € pour un modèle performant en fonction de la surface de votre terrain.

Tondeuse autoportée : un moteur à l’arrière ou à l’avant ?

Pour choisir une tondeuse autoportée, il faut d’abord savoir qu’elle possède une puissance comprise entre 11 et 13 chevaux et une cylindrée comprise entre 190 et 500 cm3. Tout dépendra de la surface de votre terrain à tondre. Elles ont généralement 4 vitesses, et une marche arrière, la boîte étant mécanique avec une transmission classique. Aujourd’hui, la plupart des tondeuses autoportées proposent la fonction mulching qui répand le produit de la tonte sur la pelouse tondue. Le mulching peut être à éjection latérale (moteur à l’arrière) ou vers l’arrière (moteur à l’avant). Vous pouvez aussi choisir le bac de ramassage classique, mais il faudra un endroit (composteur) pour le vider. Pour le plateau de coupe, vous le choisirez ventral pour tous les terrains ou plutôt frontal si vous avez des arbres à contourner par exemple. Pour choisir le type de moteur, il faut d’abord considérer la surface à tondre. Pour une surface de 1000 à 2000 m², on choisira plutôt une autoportée de 10 à 12 CV avec une largeur de coupe entre 60 et 70 cm. Pour l’éjection, l’arrière sera plus pratique que la latérale. Un modèle rider conviendra donc parfaitement pour ce genre de surface. Un moteur à l’arrière est donc plutôt conseillé pour ce type de surface. Vous pourriez ne pas avoir la distance nécessaire pour une éjection latérale.

moteur avant ou arrière tondeuse autoportée

Pour une surface de 2000 à 3000 m², il faudra opter pour une puissance minimale de 12,5 CV et une largeur de coupe située entre 70 et 90 cm. Si vous ne possédez pas trop d’arbres ou d’obstacles, une transmission classique sera parfaite. En revanche si vous avez beaucoup d’arbres, mieux vaudra choisir une transmission hydrostatique. On optera ici pour un moteur à l’avant et une éjection latérale, plus efficace sur un large terrain. Pour une surface de 3000 à 6000 m², il faudra évidemment monter en gamme et choisir un modèle de 15 CV minimum avec une largeur de coupe de 100 cm. Une éjection latérale, et donc un moteur à l’avant, sera plus confortable si vous optez pour le mulching. Attention cependant avec ce genre de surface, l’idéal est de posséder une autoportée qui ramasse et aspire en même temps qu’elle coupe.

Acheter une tondeuse autoportée : quels autres critères prendre en compte ?

Il faut savoir que la taille des roues a son importance. Plus les roues sont hautes, moins elles abîmeront le gazon. Si vous ne voulez pas de traces de roues sur le gazon, optez pour des pneus anti scalping. Ensuite, il faut que le siège soit confortable. Sur un grand terrain, le passage de la tondeuse est parfois long, et les à-coups du terrain se reporteront sur votre dos. Notez également que la tondeuse autoportée est considérée comme un véhicule terrestre à moteur. Étant donné qu’il faut un conducteur pour la diriger, il faudra l’assurer au titre de la responsabilité civile. La plupart des contrats multirisques habitation proposent la responsabilité civile, mais il vaut mieux se renseigner en amont. Attention, même s’il est tentant pour les enfants de faire « un tour de tondeuse », ce n’est pas un jouet. Les lames coupantes peuvent être très dangereuses pour les enfants et pour les animaux.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Alexandre Bonazzi

J'ai presque un demi-siècle et papa de deux grandes filles. J'ai fait des études en droit et travaillé pendant 30 ans dans une société d'études et de conseil en marketing. Aujourd'hui, je suis créateur de site internet pour les petites entreprises. Je suis passionné par les nouvelles technologies, la High-tech et la pop culture en général. J'ai fondé le site NeozOne en 1999 et depuis je partage avec vous mes astuces, mes tests et quelques fois mes humeurs, je modère également les commentaires de NeozOne. Je suis par ailleurs amateur de cinéma, série TV, les jeux de plateaux et les jeux de rôles. N'hésitez pas à me contacter directement par courrier électronique pour toute question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page