Comment choisir un bon correcteur d’orthographe ?

Un outil primordial quand il s’agit de correspondre avec quiconque devra recevoir votre courrier. Décryptage.

Dans notre monde actuel, nous avons progressivement remplacé les cahiers et les stylos par des écrans et des claviers. La plupart des recruteurs ne demandent plus de lettres manuscrites, mais informatisées, comme les administrations d’ailleurs. Une innovation technologique qui n’est pas sans dommage sur le niveau d’orthographe des Français, au grand désespoir des amoureux de la langue de Molière. Écrire sur un clavier ne signifie pas pour autant que les fautes d’orthographe soient légion. Bien au contraire, ces fautes laissées dans un courrier administratif ou pour postuler pour un emploi porteraient préjudice à l’expéditeur. Il existe pourtant un petit outil bien utile : le correcteur d’orthographe. Découvrez pourquoi et comment un correcteur d’orthographe peut vous aider à rédiger sans faute, et par ailleurs vous apprendre de nouvelles tournures, de nouveaux mots.

Un bon correcteur d’orthographe, qu’est-ce que c’est ?

Dans le monde des correcteurs d’orthographes, tous ne se valent pas, et parfois, même le correcteur inclus avec Word y perd son latin ! Choisir un correcteur d’orthographe puissant, c’est choisir un outil qui va vous aider à ne plus faire de fautes, sans requérir un retour sur l’intégralité de votre texte. L’idéal étant que les fautes détectées par le correcteur soient corrigées au fil de votre écrit. Une manière de ne pas en oublier, mais également d’enregistrer vos fautes, pour ne plus les refaire à la prochaine utilisation. Mais, un correcteur puissant, c’est aussi celui qui sera capable de détecter vos fautes d’orthographe, de grammaire ou de conjugaison dans tous vos documents : Gmail, LinkedIn, Notion, WhatsApp, Slack, Facebook Messenger, etc. Intégré à Microsoft Word, Outlook ou Google Docs, il devra aussi être capable de vous proposer d’autres suggestions, des synonymes, des expressions plus adaptées, etc. La langue française est si riche, qu’il serait dommage d’employer toujours le même mot, non ?

Comment choisir un bon correcteur d’orthographe ?

Quelles sont les raisons d’utiliser un correcteur d’orthographe ?

L’utilisation d’un correcteur d’orthographe présente de nombreux avantages, notamment sa fonctionnalité automatique. L’outil en ligne détecte rapidement les fautes et les marque en rouge, par exemple, facilitant ainsi la correction. En quelques millièmes de seconde, toutes les erreurs que vous auriez pu commettre sont corrigées, y compris celles que vous n’auriez pas remarquées. Cette rapidité est particulièrement précieuse pour les professionnels qui peuvent ainsi gagner un temps précieux. De plus, le correcteur orthographique est un outil précieux pour les personnes dyslexiques, qui rencontrent des difficultés à lire, à reconnaître et à reproduire le langage écrit. En aidant ces personnes à écrire correctement, le correcteur corrige les erreurs d’ordre, assurant un rendu clair et conforme aux normes. Il est donc indéniable que le correcteur orthographique est un allié précieux pour les personnes dyslexiques, leur offrant un soutien précieux.

Quelques chiffres intéressants concernant l’orthographe

À l’heure du « tout numérique » et des claviers qui écrivent pour vous, et qui traduiraient presque vos pensées, le niveau d’orthographe des Français aurait bien chuté. Nous ne sommes pas infaillibles et des fautes d’orthographe peuvent se glisser dans nos correspondances. Un correcteur d’orthographe vous aide à éviter les fautes de grammaire, de concordance ou d’orthographe, mais ne peut pas, à priori, remplacer votre imagination ni le fait de jouer avec les mots si diversifiés dans notre belle langue de Molière. Sachez tout de même que les chefs d’entreprise n’aiment pas les fautes, ils seraient 92 % à estimer que des fautes dans des courriers officiels nuiraient à l’image de leur entreprise. Et si vous cherchez un emploi, sachez que 52 % des DRH avouent avoir jeté un CV, si celui-ci comportait des fautes. L’histoire ne dit pas si ceux qui jugent ont un niveau d’orthographe irréprochable, mais le constat est là !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Publirédactionnel

Cet article sponsorisé a été rédigé en partenariat avec une marque ou un sponsor (collaboration commerciale).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page