Astuces

Pellets : comment éviter la surconsommation de granulés de bois et maximiser l’efficacité de votre poêle ?

Avec le changement de saison, pensez à la qualité de vos pellets de bois. Découvrez les normes essentielles et les astuces pour maximiser l'efficacité de votre poêle et économiser sur votre facture de chauffage.

Après un début d’automne que l’on peut qualifier de « caniculaire » au regard des températures enregistrées, la saison semble reprendre son cours normal. Dans les prochaines semaines, les degrés vont chuter et les matins seront frisquets. Nous avons fait des économies de chauffage jusqu’à la mi-octobre, mais il va falloir commencer à penser à le rallumer. Si, comme des millions de Français, vous avez choisi le poêle à pellets de bois, écologique et économique, il existe quelques règles à connaître pour choisir correctement vos pellets. En effet, des pellets de piètre qualité pourraient être responsables d’une surconsommation et nécessiter des achats supplémentaires. Toutefois, comment choisir les bons pellets ? Décryptage.

Quelles sont les certifications requises pour des pellets de qualité ?

Cette année, la pénurie de pellets de bois, qui nous avait touchée l’année dernière, semble derrière nous. Dans le rayon des pellets de bois, ils se ressemblent tous et il est parfois difficile de faire un choix. Généralement, les consommateurs se tournent vers des prix les moins élevés, mais cela n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit. La première des choses à vérifier est directement sur votre sac, car cette mention y est obligatoire, c’est la norme de qualité. Il existe trois normes en France qui certifient la qualité des pellets :

  • DIN Plus, qui est une certification allemande créée en 2008, est délivrée par l’organisme DIN CERTCO et répond aux recommandations des normes EN 14961-2 et ISO 17225-2 nous explique TotalEnergies. Cette norme est la plus répandue en France et vous assure des pellets de haute qualité.
  • NF biocombustibles solides granulés est une certification française qui classe les pellets en trois catégories : le bois de qualité industrielle destiné aux professionnels, le bois standard au taux de cendre et de particules plus élevé et le bois haute performance pour tous les poêles.
  • EN Plus est la certification européenne qui vient compléter la norme DIN Plus en certifiant l’origine du bois issu de forêts gérées durablement (PEFC et SFC). De plus, cette norme tient compte de la logistique et, donc, de l’impact environnemental lié au transport des pellets.
Bien choisir ses pellets est important.
Bien choisir ses pellets est important. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment choisir vos pellets de bois ?

Le diamètre des pellets doit être de 6 mm ± 1 ou 8 mm ± 1. Concernant la longueur, elle doit se situer entre 3,15 mm à 40 mm. La teneur en humidité ne doit pas dépasser 10 %, tandis que la proportion de cendres doit être inférieure à 0,7 %. La résistance mécanique minimale exigée est de 97,5 % et le taux de fines ne doit pas excéder 1 %. Les additifs utilisés ne doivent pas dépasser 2 %. Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) doit être compris de 4 600 à 5 300 kWh/kg. La masse volumique apparente minimale est de 600 kg/m3. Quant à l’origine de la matière première, elle doit provenir de bois vierge (naturel). La température de fusion des cendres doit être d’au moins 1 200 °C. Les taux d’azote, de soufre et de chlore ne doivent pas excéder respectivement 0,3 %, 0,03 % et 0,02 %. Le contrôle des métaux lourds est obligatoire.

L’astuce pour économiser : le ventilateur de poêle !

Si vous choisissez des pellets en suivant les normes que nous venons de vous présenter, votre sac de 15 kg devrait durer environ une journée (1 kg de pellets par heure en moyenne), s’il s’agit de votre mode de chauffage principal. Pour que votre sac dure un peu de plus, vous pouvez installer un ventilateur de poêle à bois. Comme nous vous l’expliquions dans cet article, ce petit accessoire s’installe directement sur votre poêle (ou sur le conduit). Il fonctionne sans électricité ni batterie et va se déclencher grâce à l’effet Peltier, par la chaleur atteinte. La chaleur est donc redirigée vers le centre de la pièce. Ce qui, par conséquent, va diminuer la quantité de pellets utilisée. Que pensez-vous de cette astuce ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Meilleure Vente n° 1
BYBULE 2023 Ventilateur Poele à Bois 6 Pales, Ventilateur de Poêle avec Thermomètre, Ventilateur de Cheminée Alimenté Par la Chaleur pour Poêle à Bois/Cheminée/Gaz/Bûches de Poêle (Noir)
  • 【Économie D'énergie】Aucune batterie ou électricité requise! le ventilateur de poêle est alimenté par la chaleur de la cheminée ou du poêle à bois, le ventilateur de cheminée faites...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

9 commentaires

  1. 5 jours pour un poêle à granulés avec un sac de 15kg, moi mon sac de 15kg pour ma chaudière dure 15 jours, qui dit mieux, on nous prend pour des benêts

  2. Je n’ai jamais vu un poêle à granulés fonctionner 5 jours avec un sac de 15 kilos. Le poêle que je possède ne tient que 2 jours maximum.

  3. 5 jours …… dans une maison de 50 m2 ? Le ventilateur, c’est du pipeau. Peut être pour un poêle à bois mais certainement pas pour un poêle à pellets

  4. Le poêle à pellets a été conçu pour un appoint au chauffage de la maison.
    Aujourd’hui il est détourné de son utilisation, nombre de personnes l’utilisent comme source principale.
    Les consommations sont variables en fonction de son emplacement de l’ergonomie et du cubage de la maison, ce peut devenir très vite energivore.
    Un sac pour Cinq jours , c’est bon pour un studio .

  5. J utilise un sac de 15kg tous le 3 jours
    Pour une température de 19.5 degrès pour une surface de 70 m carré avec en plus portes ouvertes sur deux chambres.
    Il faut regarder aussi votre isolation .
    J ai mon poêle depuis 2 hiver complets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page