Un plombier amateur dévoile un tutoriel pour fabriquer un chauffe-eau solaire avec de simples tuyaux en cuivre

Et si vous confectionniez votre propre chauffe-eau solaire thermique ? Il s’agit effectivement d’un appareil facile à fabriquer. Découvrez dans cet article les étapes à suivre et le matériel dont vous aurez besoin.

L’énergie solaire est à la fois propre et gratuite. Elle peut donc contribuer à nos efforts visant à sauver la planète tout en renforçant notre indépendance énergétique. Le concept de l’autoconsommation tendant à être favorisé par les contextes environnementaux et économiques actuels, il est devenu important pour les ménages de disposer de leurs propres sources d’énergie. Finalement, cela permet d’éviter d’être assujetti à la hausse continuelle des coûts de l’énergie et, ainsi, d’économiser. Dans cet article, le YouTubeur désertsun02 nous explique comment fabriquer un chauffe-eau solaire thermique DIY. En effet, que ce soit pour faire des économies ou simplement pour le plaisir, construire un tel dispositif est facile comme un jeu d’enfant.

Des tuyaux en cuivre pour une meilleure efficacité

Il est intéressant de noter que le modèle que nous proposons de construire à travers cet article est capable de chauffer l’eau jusqu’à une température avoisinant les 65 °C. Bien sûr, avant de vous lancer dans la fabrication de votre chauffe-eau solaire thermique fait maison, vous aurez besoin de réunir le matériel nécessaire. La liste comprend deux tuyaux en cuivre de trois mètres de long chacun. Pour cela, il est important de choisir des tuyaux de type L dans la mesure où ils sont plus résistants. Prévoyez aussi 16 coudes à 90° en cuivre ayant un diamètre identique à celui des tubes ainsi que 18 attaches métalliques pour maintenir les tuyaux en place.

La dernière étape consiste à le peindre en noir.
La dernière étape consiste à le peindre en noir. Crédit photo : desertsun02 (capture d’écran vidéo YouTube)

Un cadre en bois

Vous aurez également besoin de morceaux de contreplaqué de 12 mm d’épaisseur pour la fabrication du cadre. L’un, installé à l’arrière du cadre, devra mesurer 58 × 90 cm, tandis que l’autre qui servira à fixer des tuyaux devra avoir des dimensions de 12 × 46 × 51 cm. Pour les côtés du cadre, vous devrez vous procurer deux paires de pièces en bois. Bien sûr, il faudra aussi avoir une plaque de verre pour recouvrir la boîte, sans oublier les accessoires nécessaires pour l’installer. La première étape de la construction consiste à découper les tubes à l’aide d’une coupe-cuivre et les relier par soudure à l’aide des coudes.

Bien respecter la hauteur

Ensuite, il faudra fixer les tuyaux sur la partie prévue à cet effet, à l’intérieur du cadre. Pour cela, veillez à ce que la pièce en bois qui sert de support pour les tubes ne soit ni trop épaisse ni trop mince afin de les maintenir à la bonne hauteur et assurer ainsi l’efficacité de l’appareil. Une fois l’assemblage des différentes parties du collecteur terminé, pensez à souder un coupleur à la sortie pour faciliter la connexion avec le réseau de tuyauterie de votre maison.

Un chauffe-eau solaire maison.
Un chauffe-eau solaire maison. Crédit photo : desertsun02 (capture d’écran vidéo YouTube)

Pour mieux comprendre les étapes à suivre dans la fabrication de ce chauffe-eau solaire DIY, veuillez visionner la vidéo (de 2016, mais toujours d’actualité) disponible ci-dessous. Que pensez-vous de ce tutoriel pour construire soi-même un chauffe-eau solaire ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
practicalsurvivalist.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

31 commentaires

  1. J’y pense depuis des années sous les tuiles de toiture ds le sud .
    Pas de cadre, pas de verre juste 1 serpentin de cuivre ,d’équipements de sécurité .
    La chaleur est impressionnante sous les tuiles. J’étais à serignan 34410. Moins rentable l’hiver mais bon avec le soleil là bas

    1. Attention au cadre en bois sur des panneaux solaires certains fabriquants ont eut des problèmes !!!! Le panneau est beaucoup trop chaud pour le bois

  2. Combien de réserve d’eau chaude…..??
    Arrêté de faire dépenser de l’argent à des personnes qui n’en ont pas….!!!!!!!

  3. J’ai réalisé ce chauffe-eau solaire de 150×150 cm, tubes cuivre 23mm environ 30 mètres de circulation d’eau, un petit panneau solaire pour alimenter la circulation. Je puise l’eau de ma piscine avec la pompe et l’eau en ressort brûlante, mais 1 minute seulement car l’eau froide n’a pas le temps d’être chauffée malgré une faible circulation. La solution sera de faire circuler en circuit fermé l’eau et elle restera très chaude et utiliser un échangeur, afin que mon eau de piscine passe à travers cet échangeur pour se chauffer.
    Pour info, mes tuyaux et coudes cuivre ont été collé avec une colle spéciale cuivre et non soudés. Plus facile au montage et beaucoup moins cher.
    Voilà mon expérience.

    1. C’est certain, il y a plein de corrections a apporter !!!!
      1- supprimer les coudes a souder(non souder) utiliser du cuivre recuit, très souple, il permet de former des boucles sans pb, et sur une plus grande longueur.
      2-Sur le fond, mettre une couche de 5 cm de laine de roche.
      3- Ok, peindre le tout en noir.
      4- recouvrir le cadre d’une vitre
      5-raccorder le serpentin à un ballon pour constituer une réserve d’eau chaude.
      6-Mettre un clapet thermique réglable à l’entrée eau chaude dans ballon.
      7-Monter un soupape de sécurité sur ballon de stockage.

    2. L’échangeur est la solution, SunBerry propose des plans et le matériel pour construire ce type de panneaux, avec pompes et gestion électronique.
      Je vais m’y atteler l’année prochaine 🙂

  4. Le principe est bon, mais il est plus simple en récupérant un panneau de radiateur en acier peint en noir a la place des tuyaux de cuivre ce qui revient plus cher et demande plus de travail.

  5. Des chauffe eau solaire simple de ce type devrait se trouver sur chaque toiture, dans chaque famille, inclus dans toutes nouvelles maison. C’est simple, pas cher, très fiable et permet d’économiser sur l’année environ 70 % sur le chauffage de l’eau de la douche. Ça fait partie des solutions visant la sobriété énergétique.

  6. À mon avis ça ne doit pas chauffer plus de 2 à 3 litres d’eau, donc pas très utile, une fois la qte d’eau chaude utilisee il faut sûrement attendre un bon moment avant d’en avoir d’autre…

    1. Ce panneau n’est que le capteur, il doit être raccordé à un chauffe au mixte,
      Mais encore faut-il que le capteur ai un delta T supérieur à minima de 10 degrés par rapport chauffe eau,
      Compte tenu de la puissance fournie par ce capteur, et des coûts engendrés chauffe eau mixte, pompe de charge, thermostat, canalisations , ce montage n’a strictement aucun intérêt

  7. Bonjour, Séduisant par simplicité, mais pas beaucoup de chiffres pour étayer son efficacité…Chauffer un filet d’eau, peut-être, chauffer un débit normal d’utilisation, j’ai des doutes…
    Neanmoins, pour améliorer son efficacité, on pourrait peut-être placer du papier alu au fond du cadre, de façon à réfléchir les rayons solaires et ainsi augmenter probablement un peu l’efficacité du système…
    Autre idée, pourquoi ne pas utiliser du cuivre recuit en rouleau, pour éviter les coudes et les soudures, qui permet, à encombrement identique, d’augmenter la surface de chauffe ??
    Bonne continuation..

  8. En ete,vue les temperatures,on utilise pas d’eau chaude,ou tres peu,c’est en hiver qu’on utilise,donc votre installation primaire est inutile,une perte de temps et d’argent,de plus,faut place un robinet directement en sortie,pour que ce soit efficace,une longueur de tuyaux fait perdre plus de la moitié de l’énergie,donc,c’est nul!!
    Du simple bricolage pour les personnes qui s’ennuient,ou pour faire une douche extérieur,l’été!

  9. Complement du bricolage inutile,pour les personnes qui s’ennuient, et,en hiver,l’été,l’eau chaude est inutile,se serait plutot la refroidir,vue les temperatures et de plus,les longueurs exterieurs de tuyaux de raccordement font perdre pratiquement toute la chaleur.
    Une installation seulement pour une douche exterieur,robinet ou douchette directement en sortie.

  10. non seulement c’est insuffisant comme principe, mais c’est également dangereux. l’eau en plein été peut dépasser les 120 deg si posée sur un toit. il faut faire une ” boucle d’eau ” : cette eau très chaude doit chauffer un ballon d’eau sanitaire via un deuxième échangeur plongé dedans. cette boucle pouvant circuler soit en thermo syphon ( élévation naturelle de l’eau chaude ) soit avec une petite pompe. il faudra aussi une soupape de sureté, et un système d’expansion. tout cela peut être réalisé à faible coût, mais au moins ce sera fiable et fonctionnel.

  11. les tuyaux sont branchés en serie
    il vaudrait mieux les brancher en parallèle pourquoi le fluide va s’echauffer de plus en plus faisant chuter le rendement par la plus grande déperdition de chaleur
    alors que des tuyaux en parallèle repartiront mieux la chaleur

  12. Parfait pour ramener à peine quelques litres d’eau chaudes dans la petites piscines de mon fils en été, très très efficace pour y glisser un max de publicité entre les lignes toute l’année !! Vincent

  13. Beaucoup plus simple…… Trouvez un de ces vieux radiateurs en fonte très communs autrefois et qui peuplent les dépôts d’ordures ou les entrepreneurs de maçonnerie viennent vider leurs ordures, gravats, et tous ce qu’ils évacuent dans les démolitions, sans égard pour la valeur réelle de ce qu’il jettent.
    Peignez les en noir et vous aurez un excellent capteur de chaleur.

  14. Ne pas oublier de rajouter un groupe de sécurité car une eau qui chauffe se dilate et fait donc monter la pression, il y a un grand risque d’explosion en cas de surpression.

    1. Un vrai panneau solaire devant, non seulement produit de l’électricité mais dégage également derrière de la chaleur qui pourrait du coup également chauffer l’eau qui circule sur le même système.

  15. Meilleure efficacité encore: cadre carré en acier galva, fond en tôle acier galva, couronne acier recuit en couronne, sur lit de grès cérame épais noir, plus vitre collée à la cartouche de colle a pompe.
    Égal efficacité par 10 par rapport au projet qui ressemble plus à un chat mouillé qu autre chose.le bois, ça pourrit sous la pluie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page