Auto / Moto

Avec ces 6,8 kg, le Freicycle est le vélo électrique le plus léger du monde !

Un nouveau prototype de vélo ultra léger vient de naitre par les mains d’un certain Dennis Freiburg, ingénieur allemand et passionné de mécanique.

On reproche aux e-vélos leur lourdeur obligeant leur conducteur à fournir plus d’effort pour avancer. De ce fait, la majorité des fabricants tentent de corriger ce défaut tant bien que mal. Freiburg a probablement trouvé la solution ultime avec sa bicyclette électrique pesant moins de 7 kg.

Il s’agit d’une première, digne du livre des records Guinness, puisqu’aucun autre constructeur au monde n’a réussi jusqu’ici un tel exploit. Le Freicycle rassemble tout le savoir-faire de l’ingénieur doctorant.

Cadre en carbone et pièces imprimées en 3D

Il a fallu pas moins d’un an à l’ingénieur pour mettre sur pied cette bicyclette qui n’est rien d’autre qu’une Mérida Scultura modifiée. On reconnait par ailleurs le cadre en fibre de carbone de celle-ci, qui pèse à peine 1 kg. Il se sert par ailleurs de ce même matériau, qui supporte le poids du cycliste, pour la fabrication d’autres pièces essentielles du Freicycle.

Afin de réduire au maximum le poids de son prototype, Freiburg a aussi remplacé d’autres composants par des versions plus performantes imprimées en 3D. Évidemment, il n’a pas oublié le moteur, qui reste néanmoins très modeste et épuré. Celui-ci s’appuie sur la technologie de friction pour faire avancer l’e-vélo. L’ingénieur mise à priori sur le minimalisme et la simplicité.

https://www.instagram.com/p/CDYQzpyHnn0/

Freiburg a clairement affecté la majeure partie de son temps de travail à conceptualiser ce tout nouveau système de motorisation. Il s’agit d’un point clé de la légèreté du vélo. A priori, minimalisme et simplicité sont les mots d’ordre.

Un moteur ingénieux et une batterie atypique

Afin de trouver les 600 watts de puissance nécessaire pour pousser son engin, le technicien allemand se sert d’un moyeu rotor et d’un manchon provenant d’un hélicoptère RC. Il adosse simplement le moteur à la roue arrière. Les deux se désengagent en l’absence de friction.

À LIRE AUSSI :  Les Pays-Bas envisagent de ne plus émettre de CO2 d'ici 2050... La ville de Groningue prend les devants avec plusieurs mesures radicales

En tout cas, ce vélo électrique peut rouler à une vitesse maximum de 48 km/h à pleine puissance. Néanmoins, avec la réglementation en vigueur en Europe, elle ne pourra pas dépasser les 25 km/h. Voilà pourquoi, elle intègre un dispositif réduisant la puissance de son moteur à 250 watts. Le bloc d’alimentation, fournissant l’équivalent de 137 wattheures, lui permet une autonomie non négligeable de 19 à 35 km.

Bien que l’on n’ait pas réellement de détails sur les réelles capacités de la batterie de la Freicycle, celle-ci semble en conformité avec les conditions requises par Guinness. En tout cas, Dennis Freiburg ne manque pas d’ingéniosité. Il a placé la batterie à l’intérieur de la gourde, elle-même installée dans le porte-bidon. À noter que ce dernier compte parmi les pièces fabriquées avec l’imprimante 3D.

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page