Auto / Moto

Cette moto électrique au look très futuriste est capable de dépasser les 400 km/h

L’entreprise britannique White Motorcycle Concepts développe une moto électrique qui s’annonce particulièrement prometteuse. En plus de son design qui semble tout droit sorti d’un film de science-fiction, la bête offre une vitesse de pointe phénoménale.

Pour ceux qui doivent souvent prendre l’autoroute, les motos électriques ne semblent pas être la solution la plus adéquate. Jusqu’ici, rares sont les modèles qui peuvent rouler aussi vite que les modèles thermiques. Une réalité que l’ingénieur de Formule 1 Robert White veut visiblement changer au travers de son entreprise White Motorcycle Concepts (WMC).

En effet, cette dernière travaille sur un deux-roues électrique qui devrait bientôt battre le record du monde de vitesse sur terre pour une moto électrique. Compte tenu de l’intérêt de White pour le sport automobile, il n’est pas étonnant que la WMC250EV bénéficie d’une conception soignée aussi bien en termes d’aérodynamisme qu’en matière de motorisation.

Une réduction conséquente de la trainée

Ce deux-roues électrique en développement chez MWC devrait être capable d’atteindre les 402 km/h. Une performance qui devrait être rendue possible grâce à une réduction de 69 % de la trainée. À grande vitesse, l’aérodynamisme est un facteur qu’il ne faut pas négliger.

Un bolide aérodynamique extreme !
Un bolide aérodynamique extreme ! White Motorcycle Concepts WMC250EV. Credit photo: John Whiles Photography

En fait, la puissance seule ne suffit pas pour aller très vite. L’air devient un obstacle majeur lorsqu’on dépasse les 100 km/h. Contrairement aux voitures et aux engins dotés d’un carénage profilé, les motos sont aérodynamiquement moins efficaces. Cela est dû au fait que le pilote, qui est directement exposé à l’air, crée une force opposée qui tend à freiner le véhicule.

Urbet prévoit d’officialiser deux nouvelles motos électriques d’ici la fin de l’année

Un design personnalisé pour une meilleure efficacité

La WMC250EV élimine cet obstacle. Le design a été conçu pour s’adapter au corps du pilote, qui n’est autre que Robert White. Concrètement, l’équipe a utilisé un laser pour scanner le corps vêtu de cuir et de casque du directeur général adjoint (technique) de Renault Sport F1 dans un accroupissement de course extrême, et ce, avec une précision au millimètre près.

Les mesures ont ensuite servi à la conception de la carrosserie. L’objectif est de faire en sorte que le corps du pilote soit parfaitement intégré à la machine. Cette moto électrique de WMC a aussi la particularité d’avoir un tunnel au milieu pour profiter de l’effet Venturi. Une première pour un deux-roues !

Quatre moteurs électriques

Par ailleurs, la WMC250EV utilise un système de suspension à double bras oscillant. Côté motorisation, on trouve deux moteurs de 20 kW sur la roue avant et deux autres de 30 kW chacun à l’arrière, soit un total de 100 kW ou 134 chevaux. L’alimentation est fournie par un pack d’accumulateurs de seulement 15 kW. Cependant, White Motorcycle Concepts promet une autonomie double de celle d’une moto électrique avec la même capacité de batterie, grâce à l’attention portée à l’aérodynamisme.

Tesla Sokudo : voila à quoi pourrait ressembler une moto électrique sortant des usines d'Elon Musk

« Nous avons développé la moto la plus aérodynamiquement efficace au monde », a déclaré White. « Si cela doit être prouvé, alors la meilleure façon de le faire est d’aller aussi vite que possible. Nous allons battre le record du monde de vitesse sur terre ». À noter que l’équipe prévoit de faire rouler la WMC250EV sur les salines Boliviennes en 2022.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page