Auto / Moto

H2K de Motronics : la moto (sportive) à hydrogène bientôt dévoilée en conditions réelles

À la place du moteur à combustion, la moto H2K de H2 Motronics comporte une pile à combustible. En termes de performances, elle promet de rivaliser parfaitement avec les grosses cylindrées classiques. Une présentation en conditions réelles du prototype devrait avoir lieu au printemps 2022. En attendant, voici ce qu’il faut savoir sur ce deux-roues à hydrogène made in France.

H2 Motronics travaille sur sa moto de compétition depuis bientôt 4 ans. La H2K est alimentée par une pile à combustible transformant l’hydrogène en électricité. D’une part, cette technologie réduit le poids du véhicule, lequel serait d’environ 25 % moins lourd que celui d’une moto de course 100 % électrique. D’autre part, elle est censée améliorer l’autonomie. Après avoir été inspectée par le FC-Lab de Belfort, la H2K est aujourd’hui sur sa rampe de lancement. D’après les responsables de Texys Group, qui détient l’entreprise H2 Motronics, l’engin rejoindra les pistes au printemps 2022 pour subir des essais.

La H2K, une moto qui s’annonce puissante

Son look imaginé par le designer automobile Stéphane Valdant annonce déjà la puissance de la H2K. Avec ses performances poussées, le bolide de H2 Motronics pourrait s’inscrire dans la catégorie des motos 3. Autrement dit, il serait capable de boucler un circuit de 4 km, comme la piste de Valencia en Espagne, en moins de 98 secondes. Etant donné qu’il s’agit d’un véhicule à hydrogène, la machine est équipée d’une pile à combustible, d’un compresseur, d’un humidificateur et d’un réservoir de 23 litres qui devrait permettre de réaliser jusqu’à 11 tours de piste. Emmanuel Esnault, le grand patron de Texys Group, évoque toutefois une motorisation hybride, ce qui signifie que la H2K disposera également d’une batterie électrique.

À LIRE AUSSI :
La moto électrique à supercondensateurs Nawa Racer dévoile ses premières performances... et ça décoiffe !

H2 Motronics veut étendre ses travaux de recherche dans le domaine de la mobilité légère

Avec la H2K, H2 Motronics a démontré que la technologie de la pile à combustible pouvait offrir une solution pour la mobilité légère. Après sa moto de course, la startup envisage de développer d’autres véhicules légers et performants pour la circulation sur terre, en mer et dans les airs. Les responsables de l’entreprise parlent notamment de drones, d’ULM, de motoneiges et de navettes fluviales. Ce sont là des projets bien coûteux, si bien que la start-up vient d’entamer une collecte de fonds de 1,5 million d’euros.

Le projet H2K
Crédit photo : H2 Motronics / h2-k.com

Une jeune entreprise faisant partie d’un groupe de renom

Pour ceux qui sont en retard, H2 Motronics a été fondé en 2019 sous l’impulsion du président de Texys Group Philippe Leuwers. Sa maison mère est une enseigne reconnue dans la fabrication de capteurs pour la course automobile, et d’autres accessoires de mesure embarquée. Elle participe également à des projets dans le domaine de l’aéronautique. Son chiffre d’affaires annuel est estimé à 5 millions d’euros. Plus d’infos : h2motronics.com

Source
lesechos.fr

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page