Auto / Moto

Lazareth LMV 496, la première (vraie) moto volante

En France, une équipe d’ingénieurs en génie mécanique peut se vanter d’avoir construit la toute première moto volante baptisée Lazareth LMV 496.

Une moto volante ? Non, on ne vous parle pas d’un véhicule dans un film de science-fiction mais d’une moto bel et bien réelle : la Lazareth LMV 496, la toute première moto volante de l’histoire. On ne vous parle pas non plus que d’un simple concept mais d’un prototype bien opérationnel qui est capable de décoller et s’envoler dans les airs.

Signée Lazareth, un constructeur français spécialisé dans les véhicules deux roues, la LMV 496 a été dévoilée au monde en début d’année à travers plusieurs vidéos dans laquelle on peut la voir en action. D’emblée, le design futuriste et élégant du bolide attire immédiatement le regard. La moto présente également la particularité d’être équipée de quatre roues avec turbines intégrées qui s’inclinent vers l’extérieur lorsqu’on enclenche un actionneur hydraulique. Le véhicule se transforme alors en hoverbike.

À LIRE AUSSI :
Cormorant, ce drone ambulance sans pilote peut transporter deux blessés simultanément

Nous avons à faire à un véhicule 2 en 1 qui peut voler tout comme circuler sur la route comme n’importe quelle moto. Ludovic Lazareth, l’ingénieur à l’origine du bolide, explique que la LMV 496 est homologuée route. Il présente son précieux bébé mécanique comme une « moto électrique homologuée pour rouler sur route qui se transforme en drone. »

La moto est équipée d’un double moteur : électrique pour circuler sur la route et thermique pour voler dans les airs. Les turbines sont capables de générer jusqu’à 1 300 chevaux. Pour un poids de 140 kg, la moto peut supporter une charge maximum d’une tonne. Côté sécurité, les quatre roues sont équipées chacune d’un parachute à ouverture rapide.

Crédit photo : lazareth.fr

Lazareth LMV 496, la (vraie) première moto volante

Les premiers tests au vol de la LMV 496 ont été un franc succès même si pour l’instant, la moto ne peut voler que pendant une dizaine de minutes. Ludovic Lazareth et son équipe sont cependant confiants et croient au potentiel de leur véhicule futuriste.

Pour ceux qui sont intéressés, vous aurez besoin d’un permis moto A et d’une licence de pilote d’ULM pour piloter cette moto volante. Les précommandes sont ouvertes depuis octobre 2019. Pour l’instant, Lazareth n’a construit que 5 modèles vendus au prix de 560 000 dollars chacun (environ 496 000 euros d’où le nom de la moto).

Crédit photo : lazareth.fr

Lazareth LMV 496, la (vraie) première moto volante

Crédit photo : lazareth.fr

Lazareth LMV 496, la (vraie) première moto volante

Crédit photo : lazareth.fr

Lazareth LMV 496, la (vraie) première moto volante

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer