Auto / Moto

Le Cybertruck de Tesla serait non homologable en Europe selon cet expert

Vous avez pré-commandé votre Tesla Cybertuck ? Soyez vigilant, le véhicule futuriste de la marque américaine ne sera vraisemblablement pas homologable (en l’état) en Europe !

Vous rêviez de vous retrouver au volant du Cybertruck de Tesla ? A moins de vous exiler aux Etats-Unis, cela risque fort de ne pas être possible en Europe pour le moment. En effet, alors que cette voiture électrique tout droit venue du futur semble faire un tabac aux Etats-Unis avec plus de 250 000 réservations, le modèle ne serait pas homologable en France, ni même en Europe !

Et ce serait la faute à sa carrosserie saillante et trop rigide selon les normes européennes pour assurer la sécurité maximale des piétons ! Si Tesla veut inonder le monde de son Cybertruck, il va falloir revoir la copie…

À LIRE AUSSI :
Coronavirus : Tesla utilise des pièces de voiture pour fabriquer un respirateur artificiel

Un expert de la SGS-TÜV Saar GmbH, entreprise leader dans « l’inspection, le contrôle, l’analyse et la certification » avance que les conditions d’homologation européennes sont bien plus strictes qu’aux Etats-Unis. Alors qu’aux Etats-Unis, ce sont les constructeurs qui assurent la certification de leurs modèles, en Europe cette tâche est confiée à des experts spécialisés qui œuvrent pour tous les pays européens.

Les carrosseries modernes des voitures certifiées en Europe se plient en cas de choc, elles sont pour la plupart en matière carbone et ne provoque pas d’angles saillants en se déformant en cas de choc avec un piéton ou avec un obstacle. Tesla a fait de la robustesse du Cybertruck son cheval de bataille pour la commercialisation de son engin ! Mais cette carrosserie rigide empêchera donc le constructeur américain de passer les frontières de l’Amérique de Nord !

Il n’existe plus que deux solutions pour le constructeur américain : ne pas vendre son Cybertruck hors des Etats-Unis et le réserver au marché américain ou créer un modèle conforme aux normes européennes donc moins rigide ! Permettez nous d’opter pour la première proposition… Difficile d’imaginer que Tesla n’ait pas pensé aux différentes normes en vigueur hors des Etats-Unis avant de concevoir son engin futuriste non ?

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer