Auto / Moto

Lili : ce bateau “volant” file à 100km/h et consomme trois fois moins de carburant

Une invention française qui équipe déjà la principauté de Monaco... Il s'appelle Lili et c'est un bateau qui vole au-dessus de l'eau, réduisant de moitié sa consommation de carburant et la pollution que cela engendre !

En matière d’innovation, il existe un domaine dont on parle assez peu mais qui se développe à vitesse grand V ! C’est un peu le cas de LILI, un bateau aérodynamique fabriqué en France qui défie toutes les lois de la physique ! Propulsé à 100km/h, Lili promet à ses clients, de leur faire faire des économies de carburant exceptionnelles !

10 mètres de long et 3.5 tonnes de plastique et de fibre de verre, LILI vole littéralement au-dessus de l’eau !  Grâce à sa très faible portance sur l’eau, le bateau limite sont tirant d’eau et file comme l’éclair !

Une technologie de pointe !

Mis au point par une start-up nantaise, A2V (Advanced Aérodynamique Vessels), son directeur général Lionel Huetz explique dans une interview accordée à LCI. “On a vraiment une forme d’aile d’avion qui permet non pas de lutter contre l’air, mais de l’utiliser pour alléger le bateau”. Ainsi, l’écoulement de l’air qui passe de part et d’autre de l’aile crée une portance qui empêche tout retournement de l’engin.

Grâce à son aérodynamisme, le bateau « Lili » est également plus léger et donc évidemment plus rapide. Plus il va gagner en vitesse, moins il s’enfoncera dans l’eau et donc moins il consommera de carburant. Selon son concepteur, il consommerait environ 50% de carburant de moins que des engins similaires.

À LIRE AUSSI :  Un élu écolo refuse la subvention du Yacht Club évoquant « des sports polluants » alors qu'il s’agit d’un club de voile...

Mais cela a un prix !

Le constructeur promet une consommation de carburant deux à trois fois inférieure que les bateaux actuels. Mais comparé à un hélicoptère, c’est 10 fois moins de carburant pour la même distance. Bien entendu, il s’agit des hélicoptères qui oeuvrent sur les plateformes pétrolières offshore… Pour utiliser un bateau quel qu’il soit, il faut de l’eau ! 1.2 million d’euro, c’est le prix qu’il faudra débourser pour profiter de cette étonnante innovation.

Quelques clients conquis !

Lili a déjà rejoint quelques grandes entreprises comme un groupe d’hôtels de luxe du lac Léman ou une entreprise offshore du Golfe de Guinée. La principauté de Monaco vient également d’acquérir le « Lili » pour relier le port Hercule à la Marina de Cala del Forte à Vintimille… 15 minutes de trajet contre 30 par la route !

Les privilégiés qui utiliseront cet engin presque supersonique pourront compter sur le confort des sièges en cuir à l’intérieur ! Il faut cependant compter 100€ pour effectuer le trajet de 15 minutes ! N’est pas monégasque qui veut !

Lili, un bateau taxi innovant qui file au-dessus de l'eau à 100 km/h !
Un bateau bus innovant et très luxueux. Crédit photo : A2V – Advanced Aerodynamic Vessels

Outre le luxe, la principauté de Monaco souhaitait également un produit écologique ! Ce type de transport est souvent décrié pour la pollution des mers. Avec Lili, le problème ne se pose presque plus ! En divisant par deux la consommation de carburant par rapport à un bateau traditionnel, la pollution est également diminuée.

À LIRE AUSSI :  Baccalauréat : Les gendarmes, la SNCF et un taxi se mobilisent pour qu'il arrive à l'heure à son examen !

A2V (Advanced Aérodynamique Vessels) imaginent déjà un futur modèle fonctionnant à l’électrique ou à l’hydrogène… Encore plus économique et aussi plus écologique ! A suivre donc !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page