Aéronautique

Brittany Ferries veut vous faire traverser la manche sur un ferry volant électrique !

Brittany Ferries vient d’annoncer un projet particulièrement intéressant. La célèbre compagnie maritime française veut déployer sur la Manche une flotte de navires volant électriques capables de relier la France à l'Angleterre en un peu plus d’une demi-heure.

La transition énergétique est de plus en plus évoquée par les entreprises travaillant dans les secteurs de l’énergie et du transport. Pour diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, nous devons nous tourner vers des sources d’énergie vertes.

Comme ses pairs, la compagnie maritime française Brittany Ferries réfléchit à la mise en place d’une stratégie efficace pour réduire son empreinte carbone. Dans cette optique, elle a annoncé le 15 juin dernier, au travers d’un communiqué, un projet à la fois attrayant et passionnant. La société basée à Roscoff, dans le Finistère, veut effectivement développer un ferry volant électrique.

Un engin capable de voler à plus de 250 km/h

Baptisé Seaglider, le concept que Brittany Ferries compte mettre en œuvre consiste en un hydroplaneur tout électrique capable de transporter entre 50 et 150 personnes. Celui-ci s’élèvera à quelques mètres au-dessus de l’eau comme un hydrofoil tout en bénéficiant des avantages d’un avion et en offrant le confort et la commodité d’un ferry. Concrètement, le Seaglider volera à des vitesses allant jusqu’à 290 km/h. Son autonomie devrait avoisiner les 300 km. L’entreprise promet toutefois une endurance pouvant atteindre 800 km avec des batteries de nouvelle génération.

À LIRE AUSSI :  Flying Yacht : un designer français imagine un bateau futuriste capable de voler à 390 km/h

Développé en collaboration avec une entreprise américaine

Conçu en partenariat avec la startup américaine REGENT (Regional Electric Ground Effect Nautical Transport), l’hydroplaneur de Brittany Ferries devrait ainsi être en mesure de relier Cherbourg à Portsmouth en seulement 40 minutes. En fait, les deux entreprises ambitionnent de rendre le transport maritime, notamment la traversée de la Manche, plus confortable non seulement pour les passagers, mais aussi pour les membres d’équipage.

Traverser la manche sur un ferry volant électrique, le projet fou d'une compagnie maritime !
L’incroyable projet d’une compagnie maritime. Crédit photo : Regent & Brittany Ferries

Le fonctionnement du Seaglider repose sur un concept bien connu dans le domaine de l’aéronautique, à savoir, l’effet de sol. Il s’agit d’un phénomène aérodynamique qui se manifeste lors d’un vol à basse altitude. Dans une telle condition, une sorte de coussin d’air se forme entre les ailes et le sol ou l’eau en raison de l’air à haute pression.

Traverser la manche sur un ferry volant électrique, le projet fou d'une compagnie maritime !
Un ferry volant équipé d’un foil. Crédit photo : Regent & Brittany Ferries

Efficace, sécurisé et capable de transporter des charges importantes

Au départ, le véhicule s’élèvera sur l’eau grâce à des foils. Une fois que l’environnement est suffisamment dégagé, il décollera et restera en suspension dans l’air comme un avion jusqu’à sa destination. Chaque aile comporte quatre hélices dont le rôle est de fournir la poussée nécessaire pour s’envoler à basse vitesse. Les moteurs électriques régulent ensuite le flux d’air sur les ailes pendant le vol.

À LIRE AUSSI :  Water Villa : une maison flottante construite avec des containers maritimes

Comme le souligne Brittany Ferries dans son communiqué, il s’agit « d’un mode de transport très efficace, capable de déplacer des charges importantes sur de longues distances à grande vitesse ». La sécurité n’est pas en reste. Les designers prévoient notamment de mettre en place des systèmes de propulsion et de commandes de vol efficaces et fiables, mais aussi différents capteurs pour éviter les obstacles. À noter que le Seaglider devrait entrer en service d’ici 2028.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page