Innovation

Des chercheurs veulent transformer du CO2 en carburant liquide “zéro émission” pour les avions

Des scientifiques affirment avoir réussi à transformer le CO2 en carburéacteur. Une invention qui pourrait diminuer significativement les émissions de gaz à effet de serre des avions.

Alors que l’électrique et le moteur à hydrogène sont actuellement considérés comme les modes de propulsion des aéronefs du futur, concevoir des appareils fonctionnant avec ces sources d’énergie n’est pas chose aisée. Rappelons que Boeing et Airbus s’intéressent tous deux à ces propulsions à « zéro émission ».

Concernant en particulier le géant européen de l’aviation, il a récemment dévoilé plusieurs concepts d’avion fonctionnant à l’hydrogène, dont un devrait prendre son envol en 2035. Autant dire qu’il y a encore beaucoup de travail à faire avant de pouvoir concrétiser le concept. Heureusement, des scientifiques pensent avoir trouvé la solution pour permettre aux avions de voler de façon écologique, et ce, le plus tôt possible.

Une invention pour réduire l’impact écologique de l’aviation

L’information a été rapportée par Engagdet. D’après ce média, des scientifiques de l’Université d’Oxford (Angleterre) ont réussi à mettre au point une technique qui permet de transformer le gaz carbonique (CO2) en carburéacteur, c’est-à-dire en carburant pour moteur à réaction.

L’avantage de cette invention est qu’elle permettrait d’utiliser les aéronefs actuels tout en éliminant les émissions de gaz à effet de serre. Autrement dit, les compagnies aériennes n’auront pas à investir dans de nouveaux appareils pour le transport de biens et de personnes.

À LIRE AUSSI :  Il invente "une aile" aérodynamique en kit pour réduire de 15% la consommation des camionnettes à plateau
Des chercheurs veulent transformer du CO2 en carburant liquide "zéro émission" pour les avions
Un carburant qui fonctionnerait sur les avions actuels. Crédit photo : Shutterstock /Ociacia

Comment ça fonctionne ?

Pour convertir le CO2 en un tel carburant, les chercheurs ont inversé le processus de combustion en se basant sur la méthode de combustion organique. Pour ce faire, ils ont utilisé un mélange d’acide citrique, d’hydrogène et d’un catalyseur fer-manganèse-potassium. Chauffés à une certaine température, ces éléments ont permis d’agir sur le gaz carbonique et le transformer en un liquide capable de faire fonctionner un moteur d’avion.

Encore des défis à relever

Certes, il est réjouissant d’apprendre une telle nouvelle, d’autant que cela permettrait de limiter les impacts financiers du passage des avions à la propulsion à zéro émission. Sachez toutefois que cette invention demande encore des recherches plus approfondies avant de pouvoir être rendue opérationnelle. Tout d’abord, les expériences menées en laboratoire n’ont permis de produire qu’une quantité infime de carburant.

La capture du carbone constitue aussi un défi de taille. En effet, pour que le processus respecte pleinement l’environnement, il faut que les systèmes utilisés pour l’accumulation de CO2 et la conversion reposent sur une source énergétique propre. Espérons en tout cas que toutes ces contraintes seront vite résolues, car si le concept se concrétisait, il donnerait aux compagnies aériennes la possibilité de garder leurs appareils actuels.

À LIRE AUSSI :  Kelekona : un avion électrique ultra-rapide pouvant transporter jusqu’à 40 personnes

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page