Bons Plans

Guide d’achat : comment choisir un poêle à bois ?

L'automne est là, les prix de l'électricité devraient flamber en 2022 ! Et si vous passiez au poêle à bois pour faire quelques économies et profiter de la chaleur et du charme d'un feu de bois ?

C’est la fin de l’été… sur la plage et partout ailleurs, aujourd’hui 22 septembre est le jour où débute l’automne cette année… Et avec cette saison viendront les températures plus basses, les feuilles mortes et des paysages magnifiques… Avec la flambée des prix de l’électricité promise (+10%), vous déciderez peut-être de passer au poêle à bois…

Vous pourrez choisir de chauffer la totalité de votre maison au bois ou simplement d’en faire un chauffage d’appoint. Le poêle à bois est une formidable alternative pour celles et ceux qui ne peuvent pas construire une cheminée. Gain de place, gain de temps, les poêles à bois deviennent un moyen de chauffage prisé. Encore faut-il savoir comment le choisir. On vous explique tout !

Les six conseils pour choisir un poêle à bois

Nous reviendrons en détail sur ses 6 conseils dans notre article mais voici les grandes lignes :

  • Choisir le bon type de poêle à bois c’est s’assurer une bonne production de chaleur
  • Déterminer le bon rendement de votre poêle à bois, c’est vous permettra de faire des économies rapidement.
  • Choisir la bonne puissance en fonction de votre pièce… Un poêle trop puissant par rapport à la pièce ne vous sera finalement pas d’une grande utilité et vice versa.
  • Déterminer la taille du foyer, un foyer pouvant accueillir de grandes bûches assurera une meilleure autonomie.
  • Le choix des matériaux est essentiel quant à la restitution de la chaleur. La fonte semble être le matériau à privilégier.
  • Les poêles à bois sont éligibles à certaines aides, pour cela ils doivent répondre à des exigences énergétiques.

Chauffage principal ou chauffage d’appoint ?

Si vous choisissez d’en faire votre système de chauffage principal, il faudra choisir un poêle turbo qui montera très vite en température. Ou encore, un poêle à double combustion, le plus économique. Si votre poêle à bois vient complétez un chauffage au gaz, ou autre, alors un poêle à buches sera parfait.

Comment déterminer la puissance de chauffe ?

Tout dépend de l’isolation de votre logement. Voici les puissances nécessaires en fonction de l’isolation :

  • 0,4 kW/m3 soit 100 W/m² si le logement est normé RT2005 (hauteur sous plafond de 2.50 m) ou normalement isolé
  • 0,24 kW/m3 soit 60 W/m² si le logement est normé RT2012 (hauteur sous plafond de 2.50 m).
Guide d'achat : comment choisir ses ampoules électriques ?

La puissance (kW) correspond au volume total à chauffer. Le rendement est le rapport entre l’énergie qu’il consomme et celle qu’il restitue. Le taux de rendement doit être supérieur à 70% pour qu’il soit efficace. La taille du foyer est également importante, tout comme les matériaux utilisés. Par exemple, la brique réfractaire en vermiculite offrira moins de rendement que la fonte. Enfin choisir un poêle à bois avec le label « Flamme Verte », c’est, s’assurer un rendement supérieur à 75%.

Quels sont les différents types de poêles à bois ?

Il existe plusieurs types de poêles à bois qu’il vous faudra choisir en fonction de votre utilisation. Pour un chauffage d’appoint, le poêle à bûches semble idéal. Pour un chauffage central, deux options possibles :

  • Le poêle turbo ou le poêle à double combustion qui sont les plus courants
  • Il existe aussi le poêle de masse à longue inertie (ou à accumulation), il offre une très grande autonomie en conservant la chaleur pour la restituer.

Le poêle à bûches sera parfait pour un usage ponctuel, une petite flambée en début de soirée, qui chauffera environ 6h… Le temps de vous glisser sous la couette ! Modernes ou rustiques, il existe pour tous les goûts… Il est le plus courant et le plus accessible des poêles à bois.

Guide d'achat : comment choisir un poêle à bois ?
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / brizmaker

Le poêle turbo est plus économique car il monte très vite en température grâce à une deuxième entrée d’air réglable. Ce type de poêle est éligible Flamme Verte et offre donc un bon rendement. Le poêle à double combustion est le plus économique des trois. Il va brûler les gaz de la première chambre dans une seconde… Ecologique et très performant, le poêle à double combustion offre un rendement autour de 80%. Le poêle de masse à longue inertie peut chauffer 20 h de suite mais il demande aussi beaucoup plus de place.

En fonte ou en acier ?

Le poêle à bois en fonte offrira un meilleur rendement et une diffusion homogène de la chaleur. En revanche, la fonte étant un matériau très lourd, son installation sera difficile et il ne sera quasiment plus déplaçable une fois en place. Le poêle en acier est plus facile à installer et moins cher à l’achat. Il monte assez vite en température, mais sera mois performant que la fonte en termes de restitution de chaleur.

Faut-il éteindre ou laisser allumer le chauffage pendant son absence ?

Le label Flamme Verte c’est quoi ?

Ce label a été créé en 2000 par les fabricants d’appareils de chauffages avec la collaboration de l’ADEME. Ce label permet de promouvoir l’utilisation du bois avec des appareils à haut rendement. Les poêles à bois « Flamme Verte » répondent tous à une charte de qualité, des émissions polluantes réduites et un haut rendement d’énergie.

Comment bénéficier de MaPrimRénov’ pour un poêle à bois ?

MaPrimRénov’ l’ancien CITE. Elle permet de compenser le coût des travaux, mais il faut respecter certaines conditions :

  • Poêle à bois classé Flamme Verte
  • Installation par un professionnel qualifié RGE
  • Habiter son logement (propriétaire, locataire, hébergé gratuitement) depuis plus de deux ans

Renseignez-vous également auprès des collectivités territoriales, certaines offrent des aides supplémentaires et/ou complémentaires à l’installation d’un poêle à bois.

Combien coûte un poêle à bois ?

On trouve des poêles à bois à tous les prix… Moins de 200€ pour les plus basiques à plus de 3000€ pour les plus perfectionnés. Le coût moyen de l’installation par un professionnel se situe autour de 1500€. Vous pouvez tout à fait installer votre poêle à bois seul en utilisant un ancien conduit de cheminée par exemple… Cependant pensez à investir dans un détecteur de monoxyde de carbone, une fois l’installation réalisée. Cela vous permettra de vérifier l’étanchéité parfaite de votre installation… Rappelons que le monoxyde de carbone est un gaz mortel, inodore et incolore qui peut décimer une famille en quelques heures !

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page