Chronique Ciné : Ready Player One de Steven Spielberg | NeozOne

Nous ne pouvions pas passer à côté de ce film, annoncé comme le film qui dans quelques années sera devenu culte ! Il s’agit bien sûr du nouveau Spielberg intitulé Ready Player One.

Au début de l’année nous vous avions déjà présenté la bande annonce, comme un prémisse du raz de marée qui va déferler dans les salles de cinéma. Peu de promos pourtant pour ce film du maître de la science-fiction.

La bande annonce n’est pas une simple promesse, de l’action il y en a, des effets spéciaux aussi. Un film à voir absolument et qui deviendra aussi culte que le petit E.T L’Extraterrestre à jamais gravé dans les esprits de tous.

Bande Annonce Ready Player One :

Synopsis Ready Player One :

2045. Le monde est au bord de l’explosion. Les humains n’ont plus qu’une solution : se réfugier dans l’OASIS, univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant sa mort, Halliday a décidé de léguer son immense fortune à celui qui découvrira l’œuf de Pâques numérique qu’il a caché dans l’OASIS. L’appât du gain provoque une compétition planétaire.Alors qu’un jeune garçon nommé Wade Watts décide de participer à la chasse au trésor, il est plongé dans un monde parallèle à la fois mystérieux et inquiétant… Il n’a pourtant pas l’étoffe d’un héros intergalactique…

Secrets de Tournage :

  •  Ready Player One est l’adaptation du best-seller écrit par Ernest Cline publié en 2011 dans 58 pays et traduit dans 37 langues. Cline fait souvent référence à l’oeuvre de Spielberg dans ses livres. Il est passionné par ce réalisateur et ses films. Cependant par humilité Spielberg a décidé de ne pas utiliser les références faites à ses propres films dans l’oeuvre originale. Il a donc volontairement occulté les passages parlant de lui et de ses précédentes réalisations. Spielberg reste cependant la plus grande source d’inspiration d’Ernest Cline.
  • Ready Player One est la 3ème collaboration entre Steven Spielberg et le comédien Mark Rylance après Le Pont des espions et Le Bon Gros Géant.


Notre Avis :

Avant tout il faut savoir que ce film fait de très très nombreuses références (de là à dire trop ?) aux films et véhicules des films des années 80/90… Ainsi on retrouve des flashs sur Tron, Akira, Le Géant de fer, Le Seigneur des anneaux, Retour vers le futur, Les Griffes de la nuit, Tomb Raider ou Duke Nukem. De par ce fait-là il est difficilement compréhensible par des plus jeunes qui n’ont pas forcément les références cinématographiques adéquates. On y retrouve également des véhicules emblématiques de la pop culture qui foncent à tombeau ouvert à travers un New York ultra-stylisé : Parzival pilotant la DeLorean customisée, Art3mis chevauchant la moto de Kaneda, tout droit sortie d’Akira, et Aech au volant de l’énorme camion Bigfoot ou encore la voiture de F1 de Pole Position et la Batmobile version 1966.

Concernant l’histoire à proprement parlé, elle est superbement bien ficelée… On note une différence flagrante de technique de film entre le monde réelle filmé à l’ancienne et le monde parallèle bourré de réalité virtuelle et de techniques en tous genre ! On dira de Ready Player One que c’est un excellent cru, arrivé à maturité… Nous regrettons juste que les personnages soient très stéréotypés, même un peu trop parfois. Nous avons passés un super moment avec ce film et nos quarante ans affichés au compteur nous ont permis de comprendre toutes les subtilités distillées au fil du film.

 

C’est évidemment un film à voir absolument, nous ne pensons pas qu’il aura le même impact qu’ET L’ExtraTerrestre ou encore Il faut sauver le soldat Ryan car il raconte une histoire peu probable ou alors avec beaucoup d’imagination.. Mais bon pas de temps mort, pas d’ennui à l’horizon et un vrai bon Spielberg à découvrir au plus vite.

Au programme de la Science-Fiction pure et dure comme on l’aime… Ou pas !

Chronique Ciné : Ready Player One de Steven Spielberg
4.5Culte !
Note des lecteurs: (2 Votes)
3 Partages
Enregistrer
Partagez
+1
Tweetez
Partagez