Cryptomonnaie

Un Américain a perdu l’équivalent de 600 000 dollars en Bitcoin à cause d’une fausse application

Aux États-Unis, un homme s’est fait voler 17,1 bitcoins par une application qui se faisait passer pour un portefeuille virtuel légitime. Un cas qui est malheureusement loin d’être isolé.

Avec son cours qui ne cesse d’augmenter, le Bitcoin séduit de plus en plus de personnes. Phillipe Christodoulou fait partie de ces chanceux qui en possèdent beaucoup. Du moins jusqu’à récemment. En effet, cet Américain vient de perdre l’équivalent de 600 000 dollars en Bitcoin.

Alors qu’en janvier dernier, il disposait encore de 18,1 bitcoins, désormais, il ne lui en reste plus qu’un bitcoin. Comme le raconte Futurism, les faits remontent au début du mois de février. Christodoulou s’est rendu sur l’App Store pour télécharger et installer un portefeuille virtuel pour gérer ses cryptomonnaies sur son iPhone.

Un montant estimé aujourd’hui à plus d’un million de dollars

Il a ainsi placé 17,1 bitcoins dans Trezor. Mais aussi tôt transférée dans le porte-monnaie virtuel, la somme a disparu. Il s’agissait en fait d’une fausse application et les pirates ont bien évidemment pris possession de l’argent.

Au moment du vol, la perte est estimée à 600 000 dollars, mais avec la hausse du cours du Bitcoin enregistré au cours de ces derniers jours, cette somme vaudrait aujourd’hui plus d’un million de dollars ! De quoi faire regretter profondément la victime. D’après le Washington Post, les escrocs ont usurpé l’identité de la plateforme de stockage cryptographique tchèque Trezor.

Impôts 2021 : N'oubliez pas de déclarer vos revenus issus de la cryptomonnaie !

Une application qui paraissait légitime

D’ailleurs, si Christodoulou s’est montré peu vigilant, c’est parce que l’application avait été déjà téléchargée plus de 1000 fois et semblait assez sure. À cela s’ajoutait le fait qu’il avait confiance en Apple, laquelle se vante d’avoir la boutique d’applications la plus sécurisée sur internet.

Interrogée par le Washington Post, la victime a ainsi fait savoir qu’elle blâmait la firme de Cupertino plus qu’elle ne blâme les voleurs eux-mêmes. « Ils ont trahi la confiance que j’avais en eux », a déploré le malheureux. « Apple ne mérite pas de s’en tirer comme ça. » À noter que suite à cette mésaventure, la société a supprimé l’application incriminée.

Un Américain a perdu l’équivalent de 600 000 dollars en Bitcoin à cause d’une fausse application
Il disposait encore de 18,1 bitcoins, désormais, il ne lui reste qu’un bitcoin ! Crédit photo : Shutterstock / ThomsonD

Un cas qui est loin d’être isolé

Mais comment une application si dangereuse a-t-elle pu débarquer dans l’App Store ? Selon Futurism, lors de la soumission de celle-ci, les escrocs ont dupé le système de vérification d’Apple en prétextant de mettre en ligne un service de cryptage.

Une fois approuvé, l’outil a été transformé en application imitant l’image de Trezor qui, soulignons-le, ne possède même pas sa propre application. Il semblerait que l’application frauduleuse ait également été disponible pendant un certain temps sur le Play Store avant d’être supprimée par Google. Quant aux pertes subies par Christodoulou, Apple ne semble pas vouloir les dédommager. D’ailleurs, on ne sait pas si la firme dévoilera l’identité du développeur.

NFT : un jeune garçon de 12 ans vient d'empocher 350 000 dollars en vendant 40 avatars colorés et pixelisés

Le FBI a en tout cas ouvert une enquête, d’autant qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. D’après Pawel Aleksander, patron de Coinfirm, depuis près d’un an et demi, plus de 7000 rapports d’actifs cryptographiques volés au travers de fausses applications sur le Play Store et l’App Store ont été enregistrés.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page