Science

Internet quantique : des chercheurs chinois vont envoyer dans l’espace un message quantique « inviolable »

Un nouveau progrès est sur le point d’être réalisé dans le domaine de la technologie quantique. Des chercheurs chinois s’apprêtent à envoyer vers un satellite un message quantique qu’ils qualifient d’inviolable. Une tâche qui ne s’annonce pas cependant facile !

Comme on l’a vu récemment, des scientifiques chinois ont réussi à effectuer une téléportation quantique par voie aérienne entre deux drones volant à environ 1000 mètres de distance. Il semble maintenant que ces experts originaires de l’Empire du Milieu souhaitent aller encore plus loin dans leurs recherches.

Comme nous l’apprend Live Science, ils préparent l’envoi d’un message quantique inviolable dans l’espace. Ce n’est pas la première fois qu’une telle expérience sera menée. En 2018, une équipe de scientifiques de l’Université de sciences et technologies de Chine (USTC) ont présenté une technique qui permet de partager de façon secrète des clés quantiques entre des satellites en orbite et des stations au sol.

MDI-QKD, un protocole infaillible ?

À cette époque un test avait été effectué, mobilisant le satellite Micius et trois stations au sol qui se trouvaient en Asie et en Europe. Cependant, la transmission ne s’est pas déroulée de façon totalement sécurisée étant donné que les outils utilisés par le satellite présentaient des fuites.

Face à cela, les chercheurs ont créé une méthode de cryptage quantique plus sûre connue sous le nom de Measurement-device-independent quantum key distribution (MDI-QKD). Ce protocole est actuellement testé dans une ville de Chine pour transmettre des données cryptées, et ce, de manière sans fil. Le test n’implique ainsi aucune connexion par fibre optique.

Mais au fait, c'est quoi l’intrication quantique ?

Les photons envoyés exactement au même moment

Selon Daniel Oblak, chercheur en communications quantiques à l’Université de Calgary (Canada), cette réalisation chinoise jette les bases des réseaux à chiffrement quantique. Des réseaux qui sont impossibles à mettre en place avec les technologies actuelles. Avec le protocole MDI-QKD, les experts devraient pouvoir combler une faille importante susceptible de permettre de lancer des attaques par canal latéral.

Internet quantique : des chercheurs chinois vont envoyer dans l’espace un message quantique « inviolable »
Satellite Micius et les trois stations au sol avec lesquelles il communique. Crédit photo :  Université des sciences et technologies de Chine

En effet, cette vulnérabilité aurait pu être exploitée par un hacker chevronné pour voler des copies d’une clé quantique à partir du dispositif récepteur. Contrairement à la technique mise en œuvre en 2018, la méthode MDI-QKD fait en sorte que l’expéditeur et le destinataire d’un message envoient leurs photons de clé quantique en même temps.

Des défis de taille

Grâce aux essais menés ces dernières années, les chercheurs se sont rendu compte qu’il est difficile de faire parvenir les deux photons au relais exactement au même moment. Des facteurs naturels tels que la variation des températures peuvent impacter le délai d’acheminement de la particule. L’envoi de photons dans l’air nécessite donc de tenir compte de la turbulence atmosphérique, surtout quand il s’agit d’une transmission entre la Terre et l’espace.

SpaceX ouvre les précommandes de Starlink, mais il y a quelques limitations

« Le deuxième défi que nous espérons surmonter est associé au mouvement des satellites », a expliqué Qiang Zhang, l’un des scientifiques qui participent au projet. Le moins qu’on puisse dire, c’est que si ces chercheurs réussissent ce prochain test impliquant des satellites et des infrastructures quantiques terrestres, cela constituerait une avancée majeure dans les efforts visant à mettre en place un réseau internet quantique inviolable avec les méthodes de codage actuelles.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page