Cryptomonnaie

Un quart des bitcoins en circulation sont contrôlés par seulement 0.01% des propriétaires

La concentration des bitcoins en circulation se ferait seulement sur quelques milliers de personnes... Une étude nous en dit plus sur le fonctionnement réel de cette célèbre cryptomonnaie.

La cryptomonnaie prend de plus en plus d’ampleur chez les investisseurs et dans le monde de la finance. Il faut bien avouer que ces monnaies cryptographiques sont celles qui connaissent les plus grandes envolées actuellement.

Des chercheurs américains se sont penchés sur la question de savoir qui possédait ces richesses. Jusqu’à maintenant, ils estimaient que la plus grosse partie des bitcoins était détenue par 1% des investisseurs… Mais les chiffres ont été revus à la baisse; désormais, ce serait seulement 0.1% des détenteurs qui possèderaient la quasi-totalité des bitcoins en circulation. Autrement dit, la concentration des richesses se ferait entre les mains de quelques acteurs seulement !

L’étude américaine

Les chercheurs Igor Makarov et Antoinette Schoar ont analysé dans cette étude la totalité des transactions en bitcoins depuis 2008, date de sa création. Selon eux, 10 000 propriétaires de bitcoin possèderaient environ 5 des 19 millions de bitcoins en circulation actuellement. Dans le monde, 114 millions de personnes possèderaient des bitcoins, ce qui représente 0.009% des propriétaires qui possèdent en fait 26.3% de tous les bitcoins. Rappelons qu’aux Etats-Unis, 1% des Américains possèdent environ ¼ des revenus du pays.

D’ailleurs, c’est ainsi que le bitcoin avait été pensé à l’origine. Il devait être une monnaie virtuelle appuyée sur un protocole open-source qui permettrait à tout le monde de participer au minage et d’en générer des revenus. Toutes ces transactions en cryptomonnaies sont d’ailleurs répertoriées et enregistrées.

Des chiffres encore plus précis

En quelques années, les choses ont changé, et aujourd’hui, les mineurs doivent posséder de puissantes machines capables d’effectuer les calculs demandés. Ce qui fait que seulement 10% des mineurs contrôlent 90% des capacités de minage. En finalité, seulement 50 mineurs contrôlent 50% des capacités totales de minage !

La police allemande saisit 60 millions de dollars en Bitcoin sans pouvoir y toucher, faute de mot de passe...

L’étude montre également que ceux qui possèdent les bitcoins ne les utilisent pas forcément comme cela était prévu au départ. En fait, 90% des transactions en bitcoins ne sont pas reliées à des activités que l’on pourrait qualifier d’économiques. Autrement dit, la plupart des possesseurs de bitcoin s’effectuent des virements à eux-mêmes ! Même si, apparemment, ils tentent de multiplier les virements vers des comptes annexes afin d’effacer les traces virtuelles. Mais, dans la mesure où les transactions sont publiques et enregistrées, il est finalement facile d’arriver à ces conclusions.

Et les 10% restants alors ?

L’étude explique enfin que seules 10% des transactions restantes ont un sens en termes d’échanges. Elles se destinent donc à des transactions en ligne, comme les bureaux de transactions directes ou les portefeuilles virtuels. En revanche, les transactions en monnaie virtuelle pour des choses illégales ou des jeux d’argent ne représente que 3% de la totalité des bitcoins en circulation.

Cette étude permet de casser les idées reçues sur les bitcoins, et de mieux comprendre comment ils sont utilisés dans le monde. Cependant, cela ne permet par de savoir qui est derrière ces transactions. Ni d’ailleurs de connaître l’identité des 10 000 bitcoineurs les plus riches…

Source
Numerama.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page