Cryptomonnaie

Elon Musk serait l’inventeur du Bitcoin, affirme « preuves à l’appui » cet ancien stagiaire de SpaceX

« Elon Musk a probablement inventé le Bitcoin ». C’est une hypothèse à laquelle un ancien stagiaire de SpaceX s’accroche en se basant sur des « preuves » qu’il a découvertes.

Des années après sa création, la plus grande et plus ancienne cryptomonnaie, Bitcoin, a su préserver l’anonymat de son vrai créateur. La mystérieuse personne se couvre en fait sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Jusqu’à présent, on ignore qui est la personne (ou peut-être le groupe d’individus) cachée derrière ce nom. Cela dit, un dénommé Sahil Gupta, un ancien stagiaire de SpaceX, avait déjà essayé de percer le mystère, ayant mis le grand public sur des pistes assez pertinentes. Il est « presque » certain qu’Elon Musk est Satoshi Nakamoto. C’est évidemment une information que le milliardaire avait niée en bloc. Toutefois, Sahil Gupta continue d’insister sur ses hypothèses en s’appuyant sur les points communs qu’il a découverts.

Des similitudes « linguistiques »

Sahil Gupta, le fervent enquêteur dans cette histoire, est allé jusqu’à analyser les langages de Satoshi et d’Elon Musk. Il est alors parvenu à relever des points communs sur leur manière de parler et d’écrire. Par exemple, dans les messages de Satoshi Nakamoto sur son forum, les termes « bloody hard » (très difficile) et « order of magnitude » (ordre de grandeur), reviennent fréquemment. Ce sont des termes qui, comme par hasard, sont très souvent prononcés par Musk. Une autre remarque : le créateur de Bitcoin avait l’habitude de placer un double espace après les points dans ses messages. Ce qui est également le cas du créateur de SpaceX. Satoshi Nakamoto avait aussi tendance à mélanger l’anglais britannique et l’anglais américain dans ses phrases. Certains pensent que cela est fait exprès dans le but de brouiller les pistes des détectives du Web. Notre enquêteur pense que Musk pourrait sans difficulté adopter cette manière de communiquer, car il a passé son enfance en Afrique du Sud, une colonie britannique, avant de déménager au Canada et aux USA. Il est donc « logique » d’après Sahil Gupta qu’il s’adapte aisément aux deux variantes de langage.

Musk et Nakamoto : des pros du C++

L’une des principales constatations de Sahil Gupta est celle-ci : le code source de Bitcoin a été écrit en C++. Cela aurait été une information inutile si le fameux milliardaire ne maîtrisait pas ce langage informatique. En effet, les logiciels d’Elon Musk, notamment Zip2 et X.com ont été codés en C++. Selon l’ex-stagiaire de SpaceX, on pourrait facilement penser que Musk serait en mesure d’écrire le code source de Bitcoin.

Elon Musk fait flamber le dogecoin, une cryptomonnaie créée en 2013... pour plaisanter !
Elon Musk et le DogCoin. Crédit photo : Shutterstock / john smith williams

Un échange téléphonique étrange

Quelques années auparavant, Gupta avait échangé avec un ancien chef du personnel de Musk, Sam Teller. C’était pour lui une occasion de poser la question et de demander à Teller si Elon Musk était Satoshi et le créateur de la crypto-monnaie. Son interlocuteur lui avait alors répondu de manière ambiguë. Teller aurait gardé le silence pendant une quinzaine de secondes avant de répondre : « Eh bien, que puis-je dire ? ». Cette phrase a davantage renforcé l’hypothèse de Gupta. Alors, coïncidence, toutes ces choses ? En tout cas, bien qu’il dise être presque convaincu de ses analyses, dans l’un de ses articles, Gupta semble tout de même accorder le bénéfice du doute à Musk en terminant par cette phrase amicale : « Elon — si vous êtes Satoshi, merci. Sinon, eh bien, merci d’avoir inventé le Tesla Roadster. »

Miotisoa RANDRIANARISOA

De nature curieuse, j'aime particulièrement écrire sur la médecine, l'environnement et la nouvelle technologie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page