Innovation

“40 000€ de revenus en 5 ans”, ils inventent une chaudière domestique qui mine de la cryptomonnaie

Inventée par une start-up messine, cette innovation française va vous permettre de gagner des Bitcoins... en prenant une douche !

Par les temps qui courent, se chauffer devient un vrai casse-tête pour de nombreux français… Ceux qui ont choisi le gaz ou l’électricité savent que leurs prochaines factures risquent d’être imbuvables, et ceux qui ont opté pour le bois se retrouvent avec une forte hausse des prix, voire des ruptures de stock annoncées. Mais certains n’ont pas attendu cette crise énergétique pour réfléchir à des solutions: la start-up Tresorio, basée à Metz, travaille depuis 2016 dans le domaine de la sécurisation des cryptomonnaies. Quel rapport avec le chauffage nous direz-vous ? Leur système permet de se chauffer grâce à la chaleur numérique et de produire des cryptomonnaies. On va tout vous expliquer !

Quelle est cette innovation ?

Depuis 2016, la start-up travaille donc à la sécurisation des cryptomonnaies, ce qui lui demande de gérer d’énormes serveurs informatiques, les datacenters, qui produisent « beaucoup » de chaleur et sont très énergivores. C’est en voulant résoudre ce problème que l’entreprise a eu l’idée innovante de transformer cette chaleur en Bitcoins ! Concrètement, grâce à une chaudière industrielle conçue en collaboration avec Dalkia, le chauffage provient de la chaleur des datacenters. En complément, ils ont inventé un chauffe-eau qui pourrait rapporter aux particuliers entre 8 et 50€ par jour en Bitcoins. Jonathan Klein, l’un des fondateurs de la start-up, explique que lui-même a été touché par cette crise énergétique, car, habitant ce que l’on appelle une passoire thermique, il a dû s’octroyer trois semaines de douches froides, faute de moyens financiers pour se faire livrer du fuel, dont le prix ne cesse d’exploser également.

MinIT un chauffe-eau alimenté à l’énergie du bitcoin pour les particuliers
MinIT un chauffe-eau alimenté à l’énergie du bitcoin pour les particuliers. Crédit photo : Tresorio

Comment ça marche ?

L’idée de développer une nouvelle solution destinée aux particuliers s’est imposée comme une évidence… Et l’évidence s’appelle MINIT, un chauffe-eau d’appoint qui fonctionne exactement comme un chauffe-eau électrique. Mais, au lieu de fonctionner avec une résistance électrique, il contient plus de 300 puces électroniques qui travaillent pour le réseau Bitcoins et produisent donc de la chaleur. Il chauffe alors l’eau stockée dans un petit ballon situé sous la machine… Quand l’eau arrive dans la chaudière, elle est donc déjà chaude et rapporte des Bitcoins sans consommer ni gaz, ni fuel !

MinIT est un chauffe-eau qui fonctionne comme un chauffe-eau électrique classique (…) A la place d’une résistance classique, qui ne produit que de la chaleur en consommant de l’électricité, MinIT contient un serveur de minage constitué de centaines de puces informatiques. Ces puces effectuent des milliards de calculs et participent à miner de nouveaux Bitcoin que vous percevez, tout en vous fournissant une chaleur qui est recyclée par MinIT pour chauffer votre foyer. ​(…) MinIT intègre un stockage d’eau chaude capable de stocker jusqu’à 10 kilowatts d’énergie sous forme de chaleur, et convertit plus de 90% de la chaleur des puces en eau chaude sanitaire, jusqu’à 80°C. ​ En se raccordant à votre système de chauffage existant, MinIT produit une chaleur électrique complémentaire, sur demande, réduisant la consommation de votre système de chauffage principal.Tresorio

Les gains estimés pour cette innovation

D’après les estimations de la start-up, Minit permettrait de gagner environ 40 000€ sur 5 ans !  Toutes les dix minutes, des Bitcoins sont générés par un algorithme qui rétribue le travail des machines du réseau pour le sécuriser. Depuis 2009, c’est ainsi que les Bitcoins sont d’ailleurs créés. Toujours selon Tresorio, 12% des Français détiendraient des cryptomonnaies, et cette solution innovante permettrait de rembourser 80% de sa facture d’électricité et de générer 40 000€ de revenus en 5 ans. Tresorio annonce le prix de 15 000€ pour le Minit, et vise le marché européen pour le moment… D’autres pays seraient déjà intéressés par cette innovante manière de gagner de la cryptomonnaie en prenant sa douche… Et on peut les comprendre !

  • Avec MinIT vous dépensez en moyenne 12€/jour pour votre chauffage. Et vous récupérez entre 7 et 50€ par jour sous forme de Bitcoin*
  • En conservant les bitcoins minés, vous cumulerez environ 0,4 bitcoin en 3 ans*, soit 100 000 € si le prix du bitcoin atteint 250 000€.

“Alors que l’énergie consommée par ce type de projet est perçue comme une nouvelle forme de pollution, grâce à MinIT, nous permettons non seulement à nos clients de se chauffer mais également d’être rétribué pour cela, tout en minimisant leur impact carbone. Les crises climatique et énergétique que nous traversons actuellement nous imposent de raisonner notre façon de consommer. Grâce à nos technologies uniques, la chaleur numérique est enfin rendue utile et lutte, dans le monde réel, contre la dépendance aux énergies fossiles tout en contribuant à préserver l’environnement.” Jonathan KLEIN, Président et co-fondateur de Tresorio

Plus d’informations sur le site Tresorio.

Source
France3-regions.francetvinfo.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page