Innovation

SolarisKit : il invente un chauffe-eau solaire prismatique autonome, peu couteux et très rapide à monter

Les chauffe-eaux solaires sont tous pensés pour une utilisation en Europe et demandent quelques connaissances... Le SolarisKit ne demande qu'un endroit plat et ensoleillé pour le même résultat !

Nous ne le savons pas toujours, mais près de 50 % de l’énergie mondiale est consommée uniquement pour produire de la chaleur. Les solutions renouvelables à haut rendement énergétique existent, comme les capteurs solaires pour l’eau chaude, mais certaines techniques ne sont pas adaptées à certaines régions du monde. Tout pourrait changer grâce à Faisal Ghani, PDG de SolarisKit, qui a inventé le premier chauffe-eau solaire auto-assemblé et emballé à plat, le SolarKit S400, une innovation qui permet de chauffer l’eau facilement, de manière écologique et abordable. Cette invention pourrait répondre à de nombreux besoins en Europe, mais aussi partout dans le monde, et notamment en Afrique où l’apport en eau chaude est un réel manque pour les populations. Découverte !

SolarisKit c’est qui ?

SolarisKit est une B Corp certifiée basée à Dundee, en Écosse, qui a été fondée en 2019 par son PDG Faisal Ghani. Cette année-là, l’entreprise faisait partie du programme de l’EIT Climate-KIC en Écosse, en partenariat avec l’Institut du changement climatique d’Édimbourg (ECCI). Quand Faisal Ghani devient papa, il se trouve privé de sommeil et se documente, notamment sur le fait que les Rwandais doivent consacrer 40% de leurs faibles revenus à l’énergie. À l’époque, il est universitaire à Heriot-Watt et maître de conférence en ingénierie des énergies renouvelables, et il se dit que transformer la lumière du soleil en chaleur ne doit pas être si compliqué que cela; que cela aurait un impact économique sur la vie des gens, mais aussi écologique pour la planète. Il explique : “La raison pour laquelle le solaire n’a pas pénétré les marchés d’Afrique, d’Amérique centrale ou d’Asie du Sud-Est est que les solutions disponibles ont été principalement développées pour les besoins de pays riches et industrialisés comme l’Europe.” En fait, l’Afrique présente déjà un climat chaud et ensoleillé parfaitement adéquat avec ce genre d’installation, mais les technologies ne sont pas adaptées à ce continent… Un comble pour l’étudiant qu’il était à l’époque !

Premier chauffe-eau solaire Gravityflow de Zambie
Premier chauffe-eau solaire Gravityflow de Zambie. Crédit photo : Hamish, ingénieur SolarisKit

SolarisKit c’est quoi ?

Les chauffe-eaux solaires existent déjà, mais sur ce continent, ils sont d’abord difficiles à fabriquer, puis à acheminer. Les températures excessives peuvent se révéler dangereuses pour les populations et ces chauffe-eaux restent fragiles. De plus, les habitants utilisent souvent des connecteurs en plastique pour collecter de l’eau chaude, et ces tuyaux peuvent être facilement détruits par la chaleur.

Le SolarisKit S400 a été conçu en tenant compte de ces défis. Le kit se présente sous la forme d’un colis totalement plat qui peut être transporté sur un vélo cargo par exemple. Il est livré avec les instructions de montage et peut être fabriqué en une vingtaine de minutes, sans aucune connaissance ni outil. Il se connecte simplement au réservoir d’eau chaude de la maison via une pompe classique. Le chauffe-eau solaire a également été conçu pour être sûr, en chauffant l’eau jusqu’à 70 degrés Celsius, ce qui est suffisamment chaud pour tuer les bactéries sans endommager les canalisations.

Une énergie propre et abordable
Une énergie propre et abordable. Crédit photo : Hamish, ingénieur SolarisKit

Quels avantages pour le SolarisKit ?

A la différence des capteurs solaires actuels, conçus pour l’Europe et devant être inclinés selon un certain angle, le SolarisKit s’installe sur une surface plane ou sur un toit plat, une structure très courante en Afrique. Les panneaux solaires « européens » doivent également respecter une orientation vers l’Equateur, une connaissance que n’ont pas toujours les habitants des villages reculés… Le SolarisKit S400 élimine donc le risque de mauvaise installation car il peut suivre passivement le soleil grâce à sa forme prismatique.

Un système polyvalent
Un système polyvalent. Crédit photo : Hamish, ingénieur SolarisKit

L’autre avantage indéniable du SolarisKit est qu’il peut être placé à n’importe quel endroit, pourvu qu’il soit plat et ensoleillé ! Il peut aussi être éloigné des habitations, puisqu’il suffit de le remplir d’eau puis de patienter la journée pour avoir de l’eau chaude en soirée, directement accessible par un robinet intégré. Monsieur Ghani conclut par ces mots : « Pour moi, l’innovation consiste à développer quelque chose de simple et de pratique qui va améliorer la vie de quelqu’un ou l’environnement. Vous prenez un problème compliqué et vous le transformez en une solution simple et je pense que c’est là que réside l’impact. » Une superbe innovation non ? Plus d’informations : solariskit.com


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Climate-kic.org

13 commentaires

  1. En Afrique du Sud il y a énormément de chauffe eau solaires et le prix sont beaucoup moins cher qu en Europe puisque ça vient directement de chine.

  2. Je ne vois pas du tout l’intérêt de ce serpentin enroulé verticalement. Et de la face à l’ombre qui perd forcément plus d’énergie qu’elle n’en produit.

    En France il y a les jeunes de Sunberry qui ont développé un kit qui permet de construire un chauffe-eau solaire a construire soi-même, avec une appli qui affiche l’énergie produite. 50 a 100 litres d’eau chaude par jour et par panneau.

  3. Xtian, je ne vois pas où est la nouveauté si ce n’est la facilité de transport et de montage. Pour les piscines il existe des panneaux à dérouler au sol ou sur une toiture plate. Après reste à voir le prix.

  4. Toujours intéressant de découvrir des choses nouvelles.
    Pourquoi vous ne parlez pas de jean luc Perrier qui, dans les années 1980 en France à fabriqué un grand concentrateur parabolique qui faisait tourner une turbine à vapeur pour faire tourner un groupe électrogène pour faire de l’hydrogène gazeux pour faire rouler sa sumac 1000….
    Il y même fait un bouquin que j’ai…photos avec..
    Jp claudic Bretagne

  5. En Europe dans la quasi totalité du territoire un chauffe eau solaire doit fonctionner avec 2 fluides pour être protègé du gel. Donc avec un échangeur entre le circuit primaire et l’eau. Le chauffe eau solaire est forcément délicat à installer et entretenir et nécessite un liquide spécifique pour le primaire .
    Si on peut chauffer l’eau directement le problème est évidement beaucoup plus simple. A Veynes dans les hautes Alpes la municipalité avait installé un tel système pour chauffer la piscine municipale dans les années 70. Je suis persuadé que les africains n’ont pas attendu le ” génial écossais ” pour chauffer l’eau avec le soleil. Il ne vont pas acheter un gadget européen qui va leur arriver à un prix prohibitif. Il suffit d’un tuyau d’arrosage de couleur sombre enroulé derrière une verrière. En outre c’est prendre les africains pour des idiots pour penser qu’ils ne vont pas l’orienter vers le soleil comme sous entendu dans l’article.

  6. Il y a aussi des chinois qui fabriquent des concentrateurs paraboliques pour chauffage de l’eau. Qui font 8kwh…et utilisables en Sibérie d’après eux…
    Jp claudic Bretagne

  7. En Guadeloupe le chauffe eau solaire est obligatoire pour toute nouvelle construction, et c’est très peu coûteux à l’achat 750€, a quand pour la Métropole.

  8. J’ai inventé un chauffe eau solaire complètement autonome.Il y’a qu’à brancher l’aller retour et vous avez de l’eau chaude.Celui-ci marche fonctionne dans presque tout les climat .Avec un minimum d’ensoleillement.
    Je cherche un partenaire pour le breveter et le commercialiser.Et je vous garanti que bcp de personne aurons de l’eau chaude et gratuite.
    Et un grand bénéfice écologique pour l’humanité.
    PS:le génie est dans la simplicité.

  9. en turquie ou en Israel, on se contente d’un bidon peint en noir sur le toit, eau chaude assurée sans pompe ni autre gadget.
    sous nos climats, il faut compléter par une enveloppe confinant le rayonnement reçu et s’opposant à la réémission. , et compléter par un chauffage de secours plus de la moitié de l’année. En israel, pour la petite histoire, certains n’ont pas compris, et peignent leur bidon en blanc pour faire joli…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page