Environnement

Cette usine va produire un (bio)carburant de synthèse, neutre en carbone et qui recycle l’air pollué

C'est une première mondiale : une usine allemande fabriquera dès 2022 du kérosène qui ne rejettera pas de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, mais ça va coûter plus cher aux compagnies aériennes, c'est une certitude !

En Allemagne, une usine un peu spéciale vient d’ouvrir ses portes, et elle pourrait peut-être changer le monde… Ou du moins contribuer à un monde meilleur ! Une entreprise qui propose d’assainir le transport aérien, en fabriquant un kérosène « vert » qui serait exempt de dioxyde de carbone !

On sait que le transport aérien, est le plus polluant des modes de déplacement… Alors fabriquer un kérosène vert serait une première mondiale… Avec ce produit, les rejets de dioxyde de carbone rejetés dans l’atmosphère n’existeraient plus…

L’inauguration en grandes pompes s’est déroulée le 3 octobre dernier à Werlte, Basse Saxe, en présence d’Angela Merkel, chancelière de l’Allemagne et de la ministre fédérale de l’Environnement, Svenja Schulze.

Une première mondiale

L’usine allemande produira à l’échelle industrielle un carburant de synthèse. Ce carburant pourra être utilisé par les avions mais ne rejettera pas de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Mais il fera encore mieux puisqu’il pourra également recycler l’air pollué !  Un véritable coup de tonnerre vert, qui nous vient d’Allemagne, un pays ou l’abandon des énergies fossiles est au cœur du pouvoir !

Comment cela fonctionne ?

L’usine va dans un premier temps produire de l’hydrogène vert par électrolyse… L’hydrogène sera « vert » puisqu’il proviendra d’installations solaires et éoliennes proches. Dans un second temps, elle récupèrera le biogaz local produit par la méthanisation des déchets alimentaires. Grâce à la paraffine brute fabriquée puis raffinée, cela donnera le fameux kérosène vert qui pourra être utilisé pour les avions.

L'essence au plomb n'existe plus dans le monde entier, et c'est une bonne nouvelle !

“Notre usine de Werlte, dans l’Emsland, en Allemagne, fonctionne à l’électricité verte provenant de l’énergie éolienne et solaire locale. Elle utilise le CO2 provenant d’une usine de biogaz sur place ainsi que de l’air et de l’eau pour produire un pré-produit de kérosène. Dans la raffinerie de Heide, il est transformé en e-kerosène pour être expédié à l’aéroport de Hambourg, d’où il est utilisé comme carburant neutre en CO2 dans le système de transport aérien.” explique l’entreprise sur son site.

Un E-kérosène synthétique vraiment neutre en CO 2 et durable
Produire de l’hydrogène vert par électrolyse. Crédit photo : fairfuel.atmosfair.de

C’est grâce à l’organisation non gouvernemental Atmosfair qui voulait prouver que l’on pouvait se passer des énergies fossiles ! Et c’est finalement un succès puisque la compagnie nationale Lufthansa, vient de s’engager à une commande de 25 000 litres sur 5 ans !

Mais tout n’est pas si « rose » que cela !

La production ne débutera qu’en 2022 à raison d’une tonne par jour ! Un Airbus A320 consomme cette tonne de carburant en moins de deux heures… Il faudra donc plus de 4 jours pour assurer un simple Paris-Marseille en kérosène vert ! L’autre problème est le prix de ce kérosène vert ! En effet, il serait 10 fois plus cher que du kérosène classique… En imposant un quota minimum de biocarburant pour le transport aérien, l’Allemagne et la France d’ailleurs, devront pourtant se résoudre à acheter ce bio kérosène, et ce, quel qu’en soit le prix.

Comment réagir si l'on se trompe de carburant pour sa voiture ou sa moto ?

Mais au fait c’est quoi le kérosène ?

Le kérosène est un produit pétrolier liquide utilisé dans l’aviation pour l’alimenter les réacteurs d’avions. C’est en fait un mélange d’hydrocarbures contenant des alcanes, issu du raffinage du pétrole. Comme tous les carburants, le kérosène est un polluant atmosphérique et émet des gaz à effets de serre. L’empreinte carbone d’un voyage en avion est très élevée et cela est dû à l’utilisation du carburant fossile qu’est le kérosène.

A ce jour, le transport en avion est le plus polluant de tous ! Un voyage entre Paris et New York consomme environ 500 litres de kérosène. Ce qui correspond à 310 grammes de CO2 par kilomètres…. A titre de comparaison, un train électrique émet 7 grammes par kilomètres et une voiture à essence 213 grammes par kilomètre ! L’invention des Allemands pourrait donc changer la donne et rendre les voyages en avion, un peu moins polluants… Et par conséquent, limiter le réchauffement climatique de la planète. Un kérosène à suivre de près donc !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page