Environnement

En Australie, la ville de Sydney passe au vert et n’utilise que des énergies renouvelables

Depuis juillet 2020, une partie de la ville a définitivement fait une croix sur les énergies fossiles. Elle est entièrement alimentée en électricité par trois centrales solaires et un parc éolien.

À l’heure où il est devenu primordial de réduire les émissions de CO2 pour protéger le climat, la ville de Sydney, en Australie, a décidé de prendre le taureau par les cornes et de se mettre au vert. C’est ainsi que depuis début juillet, la métropole n’utilise uniquement que des énergies renouvelables pour alimenter l’arrondissement de City of Sydney et fournir de l’électricité à ses 250 000 habitants.

Entièrement alimenté à l’énergie verte : C’est en juin dernier que le conseil municipal de Sydney a annoncé son projet d’alimenter la mégapole à l’énergie 100 % d’origine renouvelable. Exit donc les énergies fossiles ! Depuis le 1er juillet, les 115 bâtiments, 75 parcs, 23 000 lampadaires, ainsi que les entrepôts et les infrastructures sportives de la City of Sydney sont alimentés en électricité par trois centrales solaires et un parc éolien, tous situés dans l’État de Nouvelles-Galles du Sud. Les équipements nécessaires à la nouvelle infrastructure électrique sont, quant à eux, fournis par l’entreprise spécialisée Flow Power.

Devenir totalement neutre en carbone

Sydney n’en est pas à son premier coup d’essai en matière d’initiative environnementale : l’année dernière, la métropole australienne a été saluée pour ses engagements en faveur de la neutralité en carbone, mais aussi pour sa lutte contre le changement climatique.

Pour ce qui est de ce nouveau programme d’énergie verte dans un de ses arrondissements, la ville a déboursé la bagatelle de 40 millions d’euros pour le mettre en place. Cet investissement devrait cependant lui permettre de réaliser des économies de plus de 300 000 euros par an pendant au moins 10 ans. Le programme devrait aussi permettre à Sydney de réduire annuellement ses émissions de carbone de 20 000 tonnes. À termes, le but de la ville est d’être entièrement alimentée à l’énergie 100 % renouvelable, et d’être ainsi complètement neutre en émission de CO2.

À LIRE AUSSI :  SunBOT, des "mini-tournesols" artificiels qui s'orientent vers le soleil pour optimiser les panneaux solaires

Pour un futur entièrement vert pour l’Australie ?

L’initiative de Sydney a aussi pour but d’encourager une transition plus rapide de l’Australie vers la neutralité carbone. Comme l’a expliqué le maire de la ville, Clover Moore, dans un communiqué de presse : « nous sommes au cœur d’une crise climatique. Si nous voulons réduire les émissions et développer le secteur de l’énergie verte, tous les échelons du gouvernement doivent passer rapidement aux énergies renouvelables. Les villes sont responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, il est donc essentiel que nous prenions des mesures climatiques efficaces et fondées sur des preuves. » Le projet City of Sydney n’est donc qu’un début.

« Il s’agit d’une réalisation historique pour la ville de Sydney. Si les organisations peuvent suivre les traces de la ville, un avenir à zéro carbone net pour l’Australie est possible », s’est félicité Matthew Van der Linden, CEO de Flow Power. Si tout se passe bien, Sydney devrait atteindre son objectif de diminuer ses émissions de CO2 de 70 % d’ici 10 ans.

Photo de couverture Ingus Kruklitis (gauche) – Adwo (droite) / Shutterstock

Via
linfodurable.fr
Source
euronews.com

Alexia Domoina

Je suis une grande passionnée des gadgets et nouvelles technologies ! Chaque article est une nouvelle découverte et un véritable plaisir à écrire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page