Environnement

Cette ville va végétaliser les toits de ses abribus pour faire revenir les abeilles en ville

Végétaliser les abribus et bâtiments commerciaux est peut-être LA solution pour protéger les abeilles en ville et Aberdeen en Écosse se lance dans le combat !

Les abribus sont présents dans tous les villages et toutes les villes du monde ou, du moins, dans les endroits desservis par un réseau de bus ! Logique ! Et, ces abribus ne sont utiles que pour s’abriter comme leur nom l’indique. Dans la plupart des cas, ils ont donc des toits inutilisés qui pourraient être des vecteurs essentiels du retour de la biodiversité et des abeilles en ville. Le principe est bien simple, car il s’agit de transformer les abribus pour humains en des « haltes butinage » pour les abeilles. Plusieurs initiatives ont déjà été prises par certaines villes dans le monde pour végétaliser les toits des abribus. La dernière en date, celle d’Aberdeen en Écosse, va permettre de rénover des dizaines d’arrêts de bus en les transformant en refuges pour les abeilles. Découverte.

Les futurs arrêts de bus d’Aberdeen

Kairin Van Sweeden, membre du conseil municipal d’Aberdeen, décrit les abribus actuels comme des endroits assez misérables et elle entend bien les moderniser et les rendre utiles. De ce fait, ils devraient être recouverts de stonecorp prochainement, une plante à fleurs également connue sous le nom de sedum. Cette initiative devait permettre de faire revenir les abeilles en ville, mais de proposer également des ilots de fraîcheur aux usagers. De plus, le sedum utilisé aidera à absorber les polluants et de redonner un peu d’oxygène au centre-ville. Dans un premier temps, le test se fera sur neuf arrêts de bus, mais la ville pourrait généraliser le concept à tous les abribus et exiger le réaménagement des anciens. De tout cœur, elle espère développer un nouveau mode d’entretien communautaire, avec des bénévoles qui viendraient arroser les plantes et en prendre soin. Un magnifique projet, non ?

Les abribus de Leicester, au Royaume-Uni

Non loin de l’Écosse, les habitants de Leicester profitent déjà d’abribus végétalisés depuis quelques mois. Trente abribus végétalisés ont déjà été installés et ce ne sont que les premiers d’un programme qui doit s’étendre sur 10 ans, afin de végétaliser la totalité des abribus de la ville. À Leicester, ils ont choisi des toits terrasses recouverts de végétation, une technique de plus en plus prisée des architectes et des concepteurs pour les centres commerciaux par exemple. Surnommées BEE les arrêts de Leicester accueillent désormais des toits faits de substrats et dans lesquels sont plantés des mélanges de fleurs sauvages et de plantes mellifères comme le sedum utilisé en Écosse d’ailleurs.

La ville de Leicester végétalise les toits de ses abribus pour faire revenir les abeilles en centre-ville 
La ville de Leicester végétalise les toits de ses abribus pour faire revenir les abeilles en centre-ville. Crédit photo : Clear Channel UK

Utrecht, aux Pays-Bas, pionnière de la végétalisation des abribus

Pour les habitants d’Utrecht, la végétalisation des toits des arrêts de bus n’est pas une nouveauté ! Depuis 2019, les 316 abribus de la ville sont tous coiffés de plantes fleuries et de mellifères. Ce n’était pas la première initiative de la ville qui travaille sur le sujet depuis plus de 20 ans. Un temps assez long pour permettre d’affirmer que la population d’abeille a doublée depuis 2000 dans la seule ville d’Utrecht. Une manière aussi de prouver au monde entier que la végétalisation des toits des abribus, des entreprises ou de centres commerciaux est le meilleur plan pour protéger nos abeilles et notre chaîne alimentaire !

Les Pays-Bas végétalisent 316 abris-bus pour fournir un refuge aux abeilles
Les Pays-Bas végétalisent 316 abris-bus pour fournir un refuge aux abeilles

Source
Goodnewsnetwork.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page