Une nouvelle manière de lutter efficacement contre le réchauffement climatique : le CowToilet, un urinoir pour vache… Et c’est pour bientôt aux Pays-Bas !

Et si la lutte contre le réchauffement climatique passait également par la régulation des urines de vaches ? On sait déjà que les rejets gazeux des vaches sont néfastes pour la couche d’ozone, mais pour le moment, on ne sait pas encore le contrôler. On sait aussi que l’urine des vaches est chargée en ammoniaque et pollue les sols.

Alors aux Pays-Bas, ils ont décidé de prendre le bœuf par les cornes et de créer des toilettes pour vaches (Le CowToilet). Le gouvernement néerlandais très impliqué dans l’environnement a décidé de prendre le problème à la source et développe ces toilettes dans les exploitations du pays.


A lire également : Des urinoirs pour faire pousser des fleurs


Les Pays-Bas sont le deuxième pays exportateur au monde dans l’industrie agro-alimentaire, et les règles imposées aux agriculteurs sont déjà très strictes : limitations du nombre de têtes dans un troupeau, normes sanitaires dans les étables ou limitation dans le temps de l’épandage du fumier. Ils ont donc décidé d’imposer les CowToilet dans les exploitations.

Le principe est simple puisque des box sont installés dans les champs et proposent de la nourriture aux bovins. La vache entre donc pour manger puis après s’être repue, un robot vient stimuler un nerf situé au-dessus du pis et donne l’envie d’uriner. Et cela fonctionne apparemment ! Quand on sait qu’une vache produit entre 15 et 20 litres d’urine par jour, on approuve cette initiative. L’urine de vache est chargée en ammoniaque, qui en se répandant crée du protoxyde d’azote, un gaz à effet de serre.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Organic Basics, des sous-vêtements qu'on peut porter plusieurs semaines, sans les laver...

L'article continue apres l'annonce

Après le test sur un troupeau de 58 vaches, il est apparu qu’après quelques semaines, sept vaches viennent spontanément uriner dans le CowToilet sans avoir besoin d’être stimulées. Ces toilettes d’un nouveau genre devraient se généraliser dans les exploitations dès 2020.

Les bénéfices pour l’environnement semblent être prouvés tout comme l’amélioration de la propreté dans les étables débarrassées de ces urines. De nombreuses initiatives sont proposées par les pays soucieux de l’environnement, et on s’aperçoit que les animaux peuvent aussi être des acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique, simplement en changeant un peu leurs habitudes !

Crédit photo : hanskamp.nl

CowToilet, ou comment apprendre aux vaches à aller aux toilettes pour réduire les émissions d’ammoniac

Selon les informations du site ouest-france.fr
Photos de couverture de  JazzLove / Shutterstock