Art / DesignEnvironnement

Mercury KX sort un disque vinyle fabriqué à partir de déchets plastiques récoltés sur les plages

Un label de musique anglais Mercury KX a fabriqué 105 exemplaires d’un disque vinyle à partir de déchets plastiques récoltés sur les plages…

Ces déchets plastiques qui inondent nos plages n’en finissent plus de faire parler d’eux, n’en finissent plus de polluer notre planète mais donnent également quelques idées à des créateurs ou des citoyens qui veulent œuvre pour la planète.

Que ce soit cette sexagénaire qui a nettoyé 52 plages en 52 semaines dans les Cornouailles ou que ce soit cet artiste qui a utilisé ces mêmes plastiques issus de ces mêmes plages pour créer des disques vinyles ! Tous ont espoir de réduire un peu la pollution par le plastique, la mortalité de la faune et de la flore maritime ! Un objet d’art issu des immondices plastiques de l’Océan, il fallait y penser !

A LIRE AUSSI :
VINYL Olympia Ceramica, la vasque de salle de bain en forme de platine vinyle

Le Label Mercury KX a créé des vinyles à partir de plastiques ramassés sur les côtes britanniques. Ces disques réalisés par la manufacture Tangible Formats en collaboration avec Keynvor fonctionnent vraiment et ont été produits à 105 exemplaires. Selon les informations du site Traxmax, on peut y entendre un morceau du chanteur Nick Mulvey inspiré des sons océaniques.

Ce vinyle est une œuvre d’art mais également un projet écologique à mener pour les grands labels. Quand on sait que le disque vinyle revient en force dans le monde de la musique mais qu’il est composé de PVC à 43%, on se dit que fabriquer des « vinyles verts » serait plutôt une bonne chose…

Cerise sur le gâteau, ces vinyles se sont arrachés en quelques heures par des mélomanes soucieux de l’environnement, et tous les bénéfices des ventes de ces disques ont été reversés à l’ONG Surfers Against Sewage qui est engagé dans la protection des côtes du Royaume-Uni !

Et si les emballages abandonnés permettaient de produire de la musique ? En Angleterre, le label Mercury KX a créé des vinyles à partir de plastique glané sur les côtes. Les bénéfices seront reversés à une association écolo. Si les vinyles se mettent au vert, les ventes pourraient de nouveau décoller, et le bon vieux 33 tours revenir sur les platines du monde entier ! Un bien bel objet que voici non ?

Tags

Nathalie

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer