Environnement

Pour faire face à l’urgence climatique cette étude préconise une taxe de 25% sur « la viande »

Les consommateurs de viande dans la visée du Green Deal européen... Une taxe sur la viande allant jusqu'à 4.70€ du kilo pour le boeuf pourrait voir le jour... Pour réduire les gaz à effet de serre !

D’ici quelques années, il semblerait que devenir végétarien soit plutôt un bon plan… Et on ne parle pas ici de bon plan pour la santé mais plutôt pour le porte-monnaie ! Une étude menée par CE Delft, un organisme indépendant de recherche de solutions innovantes aux problèmes environnementaux propose de taxer la viande !

Pour limiter l’impact environnemental lié à la production de viande dans le monde ! Et ils ne préconisent pas une petite augmentation ! Si cette taxe était mise en place, il faudrait ajouter 25% au prix actuel d’un steak de bœuf.

La viande de qualité n’est déjà pas accessible pour tout le monde. Cette taxe rapporterait certainement beaucoup d’argent à l’état mais priverait de nombreux ménages du choix de ses aliments ! L’étude avance cependant que cette taxe permettrait aux éleveurs de produire de la viande de meilleure qualité. Et donc, aux consommateurs de manger de la meilleure viande ! Plusieurs associations environnementales souhaitent d’ailleurs inscrire cette taxe dans le Green Deal européen.

En novembre 2019, trois associations européennes de la santé ont écrit à Frans Timmermans, le commissaire européen principal qui dirige le projet Green New Deal.

De nombreuses études réalisées ces dernières années ont montré qu’un passage à une alimentation saine et plus riche en légumes peut apporter d’importants avantages sanitaires, environnementaux et économiques.

Les augmentations prévues :

Diminuer la consommation de viande, c’est surtout diminuer les émissions de gaz à effet de serre liés à sa production. 15% des émissions sont générées par la viande (production et consommation). Les augmentations seraient en moyenne de 4.70€ le kilo de bœuf, 3.60€ le kilo de porc et 1.70€ le kilo de volaille. Ce qui permettrait de réduire de 67% la consommation de bœuf, de 57% celle du porc et 30% pour la volaille !

L’étude initiée par la TAPPC, (True Animal Protein Price Coalition) a chiffré le coût de la production de bétail en émission de gaz à effet de serre, pollution de l’air et de l’eau, et en perte de biodiversité. Pour compenser ces dommages, il faudrait augmenter le prix du boeuf de 0,47 euros pour cent grammes, de 0,36 euros pour le porc et de 0,17 euros pour la volaille.

À LIRE AUSSI :
Un scientifique britannique invente le patch senteur bacon pour oublier les envies... de viande !

Les experts suggèrent que cette taxe permettrait de réduire de 67% la consommation de boeuf dans l’Union européenne, de 57% pour le porc et de 30% pour la volaille d’ici à 2030. Toujours selon cette étude, les européens mangent 50% de viande de plus que ce qui est recommandé… Il faut peut-être trouver un moyen de réduire cette consommation mais doit-on obligatoirement passer par le porte-monnaie ?

Photo de couverture De hlphoto / Shutterstock

Via
theguardian.com
Source
epha.orgcedelft.eutappcoalition.eu
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.
Bouton retour en haut de la page
Fermer