Trois années et demi, c’est le temps imparti pour donner naissance à un système d’alerte attentat et catastrophe naturelle à l’échelle européenne. La loi a été votée, il ne reste plus qu’à l’appliquer !

L’augmentation des risques d’attentats terroristes et de catastrophes naturelles a poussée les différents gouvernements européens à réfléchir sur un système d’alerte à l’échelle européenne.

Aujourd’hui ces alertes sont diffusées sur le compte Twitter dédié @Beauvau_Alerte mais les limites du système sont vite atteintes puisqu’il nécessite un compte Twitter et un suivi assez poussé des publications faites sur ce compte.

Le texte visant à promouvoir ce nouveau système sera voté le 3 décembre et les Etats Membres de l’Union Européenne auront ensuite trois ans et demi pour que le système d’alerte soit opérationnel pour les citoyens, qu’ils soient habitants du pays concerné par l’alerte ou en transit pour les voyageurs par exemple.

Un système similaire avait été testé en France mais n’a pas convaincu les utilisateurs de par sa complexité à fonctionner. L’application SAIP nécessitait un téléchargement bien sûr mais surtout de rester ouverte en continu pour que les alertes soient reçues.


A lire également :


Le gouvernement français ne semblait pas disposer à proposer ce genre d’application mais le vote du Parlement Européen (584 voix pour contre 42 qui s’y opposaient) a montré la nécessité d’un tel programme et oblige donc la France comme les autres pays qui n’en bénéficient pas encore à se pencher sur le problème et à travailler conjointement avec les gouvernements européens pour que cette application voit le jour.

Concrètement ce système s’appuiera uniquement sur l’envoi de SMS aux abonnés qui se trouveront dans le périmètre géographique de l’alerte à donner. Il n’y aura donc pas d’application ni de manipulation, la géolocalisation se chargera de vous localiser et de vous alerter en cas de besoin. Pour se faire, deux technologies sont envisagées : le SMS donc ou bien la diffusion cellulaire qui permet d’envoyer l’alerte aux personnes se trouvant dans le périmètre de l’antenne relais concernée.

Ce ne sera pas une première en Europe puisque ce système existe déjà aux Pays Bas et en Belgique à la différence qu’il est réservé aux citoyens néerlandais ou belges. Le système fonctionne donc et a déjà permis de prévenir de fumées toxiques en Belgique notamment. Il est donc à uniformiser pour l’Europe et pour tous les habitants ou visiteurs qui se trouvent à un endroit précis et à un moment précis.

Attentats et catastrophes naturelles, les européens seront directement alertés via SMS

Nous pensons qu’il s’agit là d’une excellente initiative du Parlement Européen, la protection des citoyens contre les attentas ou la prévention des catastrophes naturelles est de plus en plus présent, notamment à cause du réchauffement climatique. Et comme le dit le vieil adage : Mieux vaut prévenir que guérir… A suivre dans les prochaines années donc !