Bateaux Pour la Planète : ils construisent des péniches carburant à l’énergie du soleil

Quand l’énergie solaire rencontre l’innovation fluviale : plongez dans l’univers du Phoebus, la péniche qui pourrait transformer le transport sur nos rivières.

L’énergie fournie par le soleil est de plus en plus exploitée pour divers usages. Le plus courant, et le plus tendance, étant probablement l’installation de panneaux solaires photovoltaïques pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles. Du côté de Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne, vous pourriez observer une drôle de péniche, le Phoebus, invention de l’entreprise Bateaux pour la Planète. Cette péniche, un peu particulière, est l’invention de Dominique Renouf, ex-infirmière en psychiatrie et de Jean-Marc Deplaix, ingénieur. Retour sur leur histoire, et découverte de la péniche Phoebus, l’avenir des transports fluviaux neutres en carbone, peut-être ?

Le parcours atypique de Dominique Renouf

Elle porte un prénom universel, mais Dominique est « une drôle de femme », qui a toujours eu des idées innovantes, parfois étranges, mais toujours menées tambour-battant. Ainsi, cette ex-infirmière en psychiatrie, passionnée par la navigation, commencera une carrière parallèle en animant des mini-croisières réservées aux célibataires. Ensuite, elle créera un bateau cinéma-théâtre et voguera sur la Marne, avec un équipage en situation de handicap. Leur destination finale : le festival d’Avignon. Alors qu’elle rencontre Jean-Marc Deplaix, ingénieur ayant travaillé sur un « bateau solaire », elle imagine le « projet d’une vie » ! En 2006, la première péniche solaire prend le « large », avec, à son bord, des personnes à mobilité réduite. Désormais, les deux fondateurs se concentrent sur une industrialisation de leurs bateaux solaires pour décarboner le transport fluvial.

Des bateaux fabriqués avec des entreprises locales.
Des bateaux fabriqués avec des entreprises locales. Crédit photo : Bateaux Pour la Planète

Les bateaux solaires de l’entreprise…

Pour développer leur concept, ils s’installent ensuite sur les chantiers navals de Castelsarrasin, et passent à l’étape de la construction. À force de détermination, ils parviennent à fabriquer le Phoebus, un bateau-coche solaire de moins de 15 m. Ce bateau unique est totalement autonome, donc totalement silencieux, recyclable, et bien entendu, accessible aux personnes à mobilité réduite. Aujourd’hui, les Phoebus sont en vente, ainsi qu’en location dans le port de Moissac. « Nous sommes devant une évidence : d’ici à quelques années, on passera fatidiquement à ce type de propulsion écologique. C’est une nécessité. Nous espérons nous développer et passer au stade de l’industrialisation à moyen terme », explique Dominique Renouf dans les colonnes du journal La Dépêche.

Une reconnaissance méritée

L’expertise de l’entreprise est désormais largement reconnue, notamment les Voies Navigables de France (VNF) qui leur ont accordé une subvention significative de 129 000 €. Les bateaux solaires sont entièrement fabriqués en France, construits dans l’atelier de Castelsarrasin (82100). Bien entendu, ils collaborent avec des acteurs locaux pour garantir une qualité optimale et atteindre leur objectif de neutralité carbone. Chaque bateau est soigneusement conçu pour garantir toutes les commodités nécessaires au confort des locataires.

Un espace intérieur équipé d'une cuisine.
Un espace intérieur équipé d’une cuisine fonctionnelle. Crédit photo : Bateaux Pour la Planète

Ainsi, les embarcations sont équipées de lits confortables, de douches, de toilettes, de réfrigérateurs, de cuisines entièrement fonctionnelles et de meubles adaptés. Enfin, grâce aux panneaux solaires installés sur le toit des bateaux et aux moteurs électriques silencieux, l’impact environnemental de chaque croisière est réduit au maximum. Pour en savoir plus sur ce génial concept, rendez-vous sur le site officiel : bateauxpourlaplanete.fr. Seriez-vous prêts à embarquer sur un Phoebus ? Nous serions ravis de lire vos impressions ou de connaître votre expérience à ce sujet. Et, si vous constatez une erreur dans cet article, n’hésitez pas à nous l’indiquer. De plus, vous pouvez cliquer ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
Bateauxpourlaplanete.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page