Nos amis belges ont enfin inscrits dans leur constitution les animaux comme des êtres sensibles. Un permis pour détenir un animal devient obligatoire. Et en France c’est pour quand ?

Si seulement le gouvernement français pouvait prendre exemple sur son homologue belge, nous en serions plus qu’heureux ! En effet, la Belgique reconnaît enfin par le biais d’une véritable loi, que les animaux sont des êtres sensibles et non de vulgaires objets que l’on prend et que l’on jette à sa guise ! Désormais il faudra à nos amis belges, un permis pour détenir un animal quel qu’il soit : chien, chat, rongeur ou animal exotique. La SPA Belge salue cette loi qui va protéger les animaux et peut-être responsabiliser les propriétaires mal intentionnés.

La loi qui contient 12 chapitres vise les propriétaires de tout animal ! Concrètement, ceux qui possèdent déjà un animal détiennent le permis par défaut mais peuvent le perdre en cas de maltraitance avérée ou d’abandon, il peut leur être retiré pour une durée déterminée ou à vie, selon la gravité de la maltraitance faite à l’animal. En revanche, tous les animaux devront désormais être enregistrés lors d’un passage chez le vétérinaire ou en cas d’adoption.


A lire également : Petcube : Un boitier pour interagir à distance avec son animal de compagnie


Cette loi vise évidemment à protéger les animaux de compagnie mais également à interdire la possession de certaines espèces comme les cétacés (dauphin, baleine…) et les animaux destinés à la production de fourrure. Elle interdit aussi les chevaux vivants dans les manèges tout comme les animaux considérés comme sauvages dans les cirques. Les abattoirs devront être OBLIGATOIREMENT équipés de vidéo-surveillance pour que le respect du bien-être animal soit vérifiable à chaque instant. Les propriétaires devront également s’acquitter de 5€ pour un chat et 20€ pour un chien lors de la déclaration chez le vétérinaire.

Dans le cas d’un abandon, le propriétaire pourra se voir infliger une amende de 100 000€ et bien sûr l’interdiction de posséder un animal à vie mais également jusqu’à 15 ans de prison. Notre seule crainte étant de voir le trafic illégal d’animaux se développer un peu plus qu’à l’accoutumée, car certains goujats considéreront toujours les animaux comme de la vulgaire marchandise et une manière de se faire de l’argent facilement.

Enfin on espère vraiment que la France rejoindra la Belgique sur ce point et que nos amis les bêtes seront enfin considérés légalement comme des êtres sensibles dotés de sentiments. Tous les propriétaires de chiens, chats, cochons, chevaux ou ornithorynques le savent déjà mais qu’ils soient reconnus par une loi et inscrits aux règles de notre république serait une vraie victoire pour les amis des animaux.

Selon les informations du site pausecafein.fr
Photos de couverture de Jaromir Chalabala / Shutterstock