Corona bloque la plage d’Ipanema avec un mur de plastique pour mettre en évidence la pollution des océans

Pour sensibiliser les brésiliens à la pollution par le plastique, la marque de bière Corona a érigé un mur de 30 m de long sur 2 m de haut fait des déchets plastiques ramassés en seulement 3 jours sur la plage…

À Rio, sur la plage d’Ipanema se dresse un énorme mur fait de plastique récupéré sur la plage brésilienne. Le mur, imaginé par la marque de bière Corona bloque littéralement l’accès à la plage. Ils auraient pu mettre des poissons poubelles mais ils ont préféré dresser un « mur de la honte » pour tenter de sensibiliser les brésiliens à l’impact environnemental désastreux de ces déchets plastiques jetés à la mer ou sur la plage qui pourrissent le paysage, mais détruisent également l’Océan, sa flore et sa faune… On ne compte plus les cétacés qui meurent étouffés par des kilos de plastique retrouvés dans leurs estomacs…


A lire également : Plastic Odyssey, le bateau qui carbure avec du plastique recyclé


Ce mur a été érigé en collaboration avec la bière Corona et l’association Parley for the Oceans pour lutter contre la pollution. Ce ne sont pas moins de 30 m3 de déchets plastiques qui ont été ramassés sur la seule plage d’Ipanema en seulement trois petits jours ! Hallucinant non ? Un panneau plus que parlant indique d’ailleurs aux passants :

“Un jour, les déchets laissés sur la plage vous empêcheront d’y entrer.”

Le Brésil et ses 210 millions d’habitants est parmi les plus pollués du monde, la prise de conscience écologique des brésiliens n’est pas encore ancrée dans les politiques gouvernementales, pourtant il serait temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard !

À LIRE AUSSI :  Hoola One, l’invention d’un « aspirateur » capable de capturer les microplastiques pour nettoyer les plages

La plage d’Ipanema n’a sans doute pas été choisie par hasard, les chaussures Ipanema sont tout de même le symbole de ce qui se fait en plastique… Les fameuses tongs que l’on retrouve échouées sur les plages, rejetées par la mer… Cet été, oubliez les tongs en plastique, préférez des claquettes de bois ou des tongs écologiques fabriquées à partir de pneus recyclés par exemple !

Selon les informations du site prweek.com
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page