Innovation

Des ingénieurs inventent un robot autonome qui détecte et ramasse les mégots sur les plages

Malheureusement, force est de constater que les mégots sont trop présents sur les plages… Pour tenter d'endiguer cette pollution mondiale, deux ingénieurs lancent l'idée un petit robot doté d'intelligence artificielle qui va sélectionner et ramasser les mégots sur la plage.

Vous venez peut-être de poser votre serviette sur la plage pour tenter de profiter d’un peu de soleil… Et vous avez la désagréable surprise de « tomber » sur une colonie de mégots de cigarettes lamentablement enterrés dans le sable… Une pratique malheureusement courante de fumeurs peu scrupuleux et inconscients de la pollution que provoquent les mégots de cigarettes sur la plage… Et ailleurs !

Selon le site France Bleu, 10 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans la nature chaque jour… Et un seul mégot de cigarette pollue 500 litres d’eau ! Un véritable fléau pour l’environnement qui ne tarira que si les fumeurs prennent enfin conscience qu’un mégot se jette dans un cendrier de poche… Puis dans une poubelle !

Pour tenter de récupérer un maximum de mégots sur les plages, deux ingénieurs créent BeachBot (BB), “un robot qui explore la possibilité d’interaction entre les humains et les robots pour un monde sans déchets”.

BB : la guerre aux mégots est déclarée !

Considérant que les endroits les plus pollués en mégots de cigarettes sont les plages, deux chercheurs néerlandais ont inventé un robot qui va ramasser les mégots. Edwin Bos et Martijn Lukaart, co-fondateurs de TechTics, créent BeachBot. En couplant leur concept avec des nettoyeurs de rue déjà en place à Helsinki par exemple, ils fabriquent un robot intelligent capable de détecter les mégots et uniquement les mégots !

Comment fonctionne BB (Bot Beach) ?

Lorsque l’on croise BB se déplaçant sur la plage, on se dit qu’il ressemble plus à un robot spatial qu’à un nettoyeur… Concrètement, il mesure 80 centimètres de large et se déplace de manière autonome. Il dispose de deux caméras, une à l’avant et une à l’arrière. Sous le robot, se trouvent deux bras qui vont ramasser les mégots, qui seront identifiés grâce à l’intelligence artificielle et aux algorithmes de reconnaissance. BB identifie les mégots, les ramasse puis les « jette» dans son propre container intégré. Aujourd’hui, BB peut fonctionner pendant une heure environ… Mais celui-ci n’est que le prototype de ceux qui devraient suivre.

Des ingénieurs inventent un robot autonome qui détecte et ramasse les mégots sur les plages
Crédit photo : TechTics

Et la suite ?

Dans un futur proche et après amélioration du système, le Beach Bot devrait être capable de reconnaître plusieurs « styles de mégots » … Actuellement, il identifie les mégots plantés dans le sable; demain, il pourrait donc identifier les mégots écrasés, ceux enterrés complètement, ou encore ceux dont le papier filtre est usé par le temps passé sur la plage. Pour parfaire leur technique de reconnaissance d’image, c’est vers Microsoft Trove que l’équipe BB s’est tournée. Microsoft Trove, c’est “un marché d’images de haute qualité pour l’apprentissage automatique, offrant transparence et connexion aux développeurs et photographes AI ML”.

Pour sa première sortie « nettoyage », BB se promène sur la plage de Scheveningen aux Pays-Bas… Plage que les habitants et touristes peuvent désormais retrouver nettoyée de la plupart des mégots qui la jonchaient. Si nous trouvons dommage de devoir inventer ce genre d’appareil de nettoyage, saluons l’initiative de cette innovation qui permet de rendre la planète plus propre et de palier le manque de civisme de certains !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page