Innovation

Elle invente à 14 ans un dispositif pour réduire les émissions des voitures (finaliste d’un concours scientifique national)

Elle n'a que 14 ans mais ses principales préoccupations sont le réchauffement climatique et la pollution de l'air... Elle invente donc un procédé qui permet de lutter contre ces deux problématiques, au cœur de notre actualité !

Il suffit de quelques phrases de Shanza Sami, une adolescente américaine de 14 ans, pour comprendre qu’elle veut changer le monde… “Alors que notre monde continue d’être fortement dépendant des combustibles fossiles pour nos moyens de transport, j’ai créé une extension d’un convertisseur catalytique qui comporte cinq étapes afin de garantir que nous vivons dans un monde plus propre, plus sûr et plus sain.”  Finaliste d’un concours scientifique national, l’adolescente d’Iowa City dit avoir un plan pour réduire les émissions de gaz des voitures… Depuis son enfance, elle a voulu agir pour la planète et nous prouve qu’il n’y a pas d’âge pour inventer !

L’invention de la jeune étudiante

Shanza n’a que 14 ans mais elle crée en ce moment une extension pour un convertisseur catalytique qui permettrait de lutter contre deux enjeux majeurs de notre société : la pollution atmosphérique et le changement climatique. Cette invention, qu’elle dit avoir imaginée toute seule, fonctionnerait grâce à plusieurs étapes :

  • Une filtration diffuse pour éliminer les particules dans l’air;
  • Une filtration des nanotubes de carbone grâce à un processus qui utilise des fullerènes pour encapsuler le CO2;
  • Une chambre d’électrolyse et une pile à hydrogène qui fonctionnent de manière conjointe pour capter la vapeur d’eau puis créer une énergie alternative;
  • La filtration PECO, aussi appelée oxydation photoélectrochimique, qui utilise la lumière ultraviolette pour éliminer les composés organiques volatils et les polluants organiques de l’air.

Dans une interview accordée au Press-Citizen, cette juene étudiante a déclaré qu’elle s’intéressait particulièrement à la pollution atmosphérique en raison des expériences directes qu’elle a vécues.

Les dix finalistes du 3M Young Scientist Challenge (Crédit photo : 3M et Discovery Education).
Les dix finalistes du 3M Young Scientist Challenge (Crédit photo : 3M et Discovery Education).

D’où lui est venue cette idée ?

Lors de l’un de ses voyages en Inde, avec ses parents, elle s’est retrouvée hospitalisée à cause d’une pneumonie. Dans ce pays, très pollué, la jeune femme réalise que des gens meurent par centaines de maladies causées par la pollution atmosphérique (7 millions chaque année). Déjà passionnée de sciences, elle demande à sa professeure, Jodie Eilers, de l’inscrire à un concours scientifique pour mettre au point ce qu’elle a imaginé. “Shanza a choisi quelque chose qui la passionnait, quelque chose qui allait faire une différence pour notre environnement en nettoyant la qualité de l’air” déclare alors sa professeure, qui s’avoue aussi dépassée par l’imagination de son élève… Elle lui choisit alors un mentor pour mener à bien son projet.

Quel avenir pour la jeune scientifique ?

Shanza Sami, 14 ans, entrera au lycée West High School d’Iowa City et est l’une des dix finalistes d’un concours scientifique national. Elle passe tout son temps à se renseigner sur les différents mécanismes de filtration de l’air et utilise des simulations informatiques pour tester chaque partie de son invention… Elle espère pouvoir commencer le processus d’ingénierie très rapidement. Pour ses études supérieures, elle souhaite se diriger vers l’ingénierie biomédicale, parce que ce domaine combine les soins de santé, l’ingénierie et la technologie. Nul doute que cette jeune fille parviendra à ses fins. Elle inventera peut-être un procédé révolutionnaire pour tenter de lutter contre ces deux problèmes qui la préoccupent… On se demande quand même comment, à tout juste 14 ans, on peut penser à ce genre d’inventions hyper techniques et hyper scientifiques non ?

Source
Eu.press-citizen.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

3 commentaires

  1. l’extension du pot cata n’est que retarder et faire un “pet” plus gros pour lacher la pollution qui se trouve enfermée dans ton méga pot cata
    personne t’a expliqué le fonctionnement ?????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page