Innovation

Epicursus : un jeune designer invente un fauteuil roulant modulaire, avec un déambulateur intégré

Dans le cadre du concours d'innovation James Dyson Awards, un étudiant taïwanais, Ying-Kai Kao, présente son invention révolutionnaire : EPICURSUS. Inspiré par sa grand-mère et la volonté de pallier les restrictions de mobilité et d'isolement des personnes âgées, il a conçu un fauteuil roulant novateur qui intègre un déambulateur et encourage l'exercice physique tout en favorisant les interactions sociales.

Dans quelques semaines, nous connaîtrons le lauréat du concours d’innovation James Dyson Awards, qui a déjà désigné les finalistes nationaux. Pour Taïwan, ce sera une invention signée Ying-Kai Kao, étudiant à l’université, qui s’attaque au difficile sujet de l’autonomie des personnes âgées. Avec EPICURSUS, un fauteuil roulant qui s’associe à un déambulateur, il entend faciliter le maintien à domicile des personnes âgées et leur autonomie. Inspiré par sa grand-mère, il a inventé un fauteuil roulant design que l’on pourrait qualifier de deux-en-un. L’autre objectif de ce fauteuil roulant innovant étant de favoriser l’exercice quotidien de ces personnes, afin de les maintenir en forme. Découverte.

D’où lui est venue l’idée de cette invention ?

Comme de nombreuses inventions, c’est un constat personnel qui a conduit Ying-Kai Kao à imaginer EPICURSUS. En effet, il a constaté, via sa grand-mère, mais également par d’autres personnes âgées, que celles-ci se restreignaient dans leurs sorties à cause de leur fauteuil roulant. De plus, forcées de rester chez elles, ces personnes âgées souffraient aussi d’isolement et de manque de relations sociales. Pour résoudre ce problème, il a inventé une nouvelle aide à la mobilité combinant un fauteuil roulant et un déambulateur.

Pour gagner en autonomie, ce fauteuil roulant est également doté d'un déambulateur.
Pour gagner en autonomie, ce fauteuil roulant est également doté d’un déambulateur. Crédit photo : behance

EPICURSUS, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le fauteuil roulant EPICURSUS constitue une solution complète qui allie la mobilité avec une assistance à la marche. Pour être encore plus facile à utiliser, il se dote d’accessoires détachables visant à soutenir les personnes âgées dans le maintien de leurs habitudes d’exercice et à encourager leurs interactions sociales. Il a pour principal objectif de permettre aux personnes âgées ayant des problèmes de mobilité de rester actives et socialement connectées.

Le fauteuil roulant déambulateur permet aussi de ne pas recourir à l’utilisation de plusieurs appareils et d’éviter les risques de chute. Puisque le déambulateur est solidaire du fauteuil roulant, il n’est plus nécessaire de se lever pour aller le chercher. Pourquoi n’y a-t-on pas pensé plus tôt ?

L'Epicursus, un fauteuil roulant/ déambulateur.
L’EPICURSUS, un fauteuil roulant/ déambulateur. Crédit photo : behance

Comment fonctionne EPICURSUS ?

Probablement inspiré du philosophe grec Épicure, le fauteuil se destine au mieux vivre et au bien-être des personnes âgées à mobilité réduite. Et puisqu’il se destine à des personnes âgées, l’inventeur a imaginé un fonctionnement très simple, sans batterie, connexion Wi-Fi ou Smartphone ! Pour commencer, l’utilisateur doit fixer le levier de frein pour immobiliser le fauteuil roulant. Ensuite, en appuyant sur le bouton de l’appareil d’assistance, il peut aisément le déployer. Il suffit alors de poser les pieds au sol et d’exercer une légère pression sur le loquet de connexion entre l’appareil d’assistance et le fauteuil roulant, ce qui déclenche automatiquement son retrait. Ce mécanisme, semblable à un stylo rétractable, rend les opérations d’attache et de détachement plus accessibles aux utilisateurs.

Un fauteuil roulant/déambulateur, pour favoriser l'autonomie.
Un fauteuil roulant/déambulateur, pour favoriser l’autonomie. Crédit photo : behance

Une fois l’appareil d’assistance placé au sol, les utilisateurs peuvent s’en servir pour se relever, réduisant ainsi le risque de chutes et favorisant leur autonomie. Lorsqu’il n’est pas utilisé, cet accessoire peut être rangé dans un sac sous le siège pour plus de commodités. Désormais, l’étudiant taïwanais s’attache à déposer une demande de brevet pour protéger son invention. S’il gagne le concours James Dyson Awards, ce sera probablement son premier investissement. Ensuite, il lui faudra produire un nouveau prototype, réaliser des tests de résistance et améliorer encore son invention. Une belle idée, qui mérite d’être connue et peut-être soutenue par des mécènes ? En savoir plus sur le projet ? Rendez-vous sur le site : behance.net. Que pensez-vous de cette innovation santé ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Jamesdysonaward.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page