Innovation

Gramitherm : l’invention d’un panneau isolant végétal et durable aux mêmes pouvoirs que les matériaux classiques

Étant 100 % écologiques, recyclables et biodégradables, les panneaux Gramitherm n’enregistrent que de bons points à travers leur conception à base d'herbes récupérées de la nourriture des animaux non utilisée.

Il y a encore quelques années, lorsque l’on devait isoler sa maison, nous nous en remettions aux pouvoirs de la laine de roche, de la laine de verre ou éventuellement de la vermiculite. Mais, depuis quelques années, les matériaux isolants ont évolué et l’innovation dans ce domaine est devenue indispensable au regard de la crise climatique. Une maison bien isolée, c’est moins d’énergie consommée et donc moins d’impact sur l’environnement. Depuis 2006, Stefan Grass développe des panneaux isolants 100 % écologiques fabriqués à base d’herbes par le biais de son entreprise, Clean Insulating Technologies. Les panneaux Gramitherm de cet un ingénieur Suisse ont été brevetés en 2012, mais l’incendie de l’usine compromet leur commercialisation. Cependant, une rencontre va tout changer et c’est une bonne nouvelle pour la planète ! Découverte.

La genèse des panneaux Gramitherm

Stefan Grass imagine donc des panneaux thermiques à base d’herbe, fait breveter son invention et commence à développer son produit assez visionnaire, il faut le reconnaître. Malhereusement, en 2012, un incendie détruit la totalité de l’usine, réduisant à néant les espoirs de commercialisation des Gramitherm. L’inventeur rencontre alors Christian Roggeman, ancien cadre et directeur général d’une entreprise de construction de décors. Séduit par les panneaux isolants en herbe, Christian investit alors toutes ses économies et rachète le brevet ainsi que les actifs de ce panneau qu’il juge révolutionnaire. Deux ans plus tard, il lance l’entreprise Clean Insulating Technologies et procure une seconde naissance à ces panneaux isolants très économiques et très écologiques.

Un matériau d’isolation 100% propre.
Un matériau d’isolation 100% propre. Crédit photo : Gramitherm (capture d’écran Facebook)

Comment sont fabriqués les panneaux Gramitherm ?

Les panneaux isolants Gramitherm sont fabriqués à partir d’herbe coupée provenant de l’entretien des aéroports, canaux, autoroutes et voiries diverses. Une précision importante puisque cette herbe n’est pas « prélevée » aux agriculteurs et ne fait pas défaut au nourrissage des animaux en pâturage. C’est à partir d’un déchet qui se renouvelle tous les deux ou trois mois que les panneaux sont fabriqués, à raison d’un hectare d’herbe pour 250 m3 de panneaux Gramitherm. Une fois récoltée, l’herbe est asséchée. Le jus d’herbe récolté peut être transformé en complément alimentaire pour les animaux ou en combustible pour du biogaz. Les fibres herbeuses sont ensuite liées par du polyester, une autre fibre à base de carbone, puis sont ajoutées de sel de bore pour protéger le produit final des champignons et incendies. Une fois ces étapes réalisées, le produit est compacté puis thermoformé afin de fabriquer des panneaux de diverses épaisseurs (entre 45 et 240 mm) dédiés à l’isolation d’une toiture, de murs, de plafonds, planchers, etc. Le produit fini est un panneau isolant composé de 92 % de fibres végétales et il est à la fois recyclable et biodégradable à 100 %.

Quelles sont les performances des panneaux Gramitherm ?

Selon les données indiquées par le fabricant, les performances acoustiques et isolantes seraient semblables à celles des isolants classiques. La conductivité des Gramitherm affiche un taux compris entre 0,038 à 0,040 W/ (m.K), supérieur aux laines de verre ou de roche (0,038 W/(m.K)) et aux mousses synthétiques (0,032 W/(m.K)). Du côté de la lutte contre l’humidité, la chaleur et le bruit, les panneaux en herbe affichent un taux de 99 % à 1 000 hertz contre 94 % à 1 000 hertz pour la laine de verre. Enfin, au niveau du coût, ils sont environ 15 % plus chers que les isolants classiques. Toutefois, ils affichent cinq fois plus de longévité que les panneaux en laine, si ces derniers ne durent que près d’une décennie, finissant par se tasser ou prendre l’humidité. Plus d’informations ? Rendez-vous sur le site Gramitherm.

Source
Tpbm-presse.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page