Intelligence Artificielle : l’intégralité des images et le contenu audio de ce film ont été générés par une IA

Un entrepreneur technologique allemand utilise des images générées par l’intelligence artificielle pour créer un film. Selon ses dires, « nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère ».

L’IA est au cœur d’un nouveau projet qui s’annonce aussi fascinant que prometteur. Comme le relate Futurism, un technophile du nom de Fabian Stelzer utilise des programmes informatiques dotés d’une intelligence spectaculaire pour créer un film de science-fiction inspiré des années 70. Ce qui est d’autant plus intrigant, c’est le fait que cet entrepreneur technologique basé en Allemagne affirme ne posséder aucune connaissance ou expérience de base en cinéma et en IA. Son œuvre, intitulée « Salt », utilisera ainsi des contenus générés exclusivement par l’intelligence artificielle, excepté sa propre voix.

Des teasers vidéo pour un avant-goût

Le film comportera donc des effets audio et visuels basés sur des modèles d’art génératif. Pour nous donner une idée de ce à quoi ressemblera son film, Stelzer a publié des teasers vidéo via compte Twitter. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les résultats sont tout à fait surprenants. Le film relate la découverte d’une planète avec une « prolifération de sel bizarre ». En fait, l’initiateur du projet ne se considère pas comme un artiste. Il a suivi une formation universitaire en neurosciences. En revanche, il espère que son travail incitera d’autres personnes à explorer le potentiel de l’IA en matière de création cinématographique.

Des premières images et un teaser impressionnant
Des premières images et un teaser impressionnant . Crédit photo : Fabian Stelzer (SALT) @SALT_VERSE

« Aussi important que l’invention de la photographie »

Stelzer pense que l’intelligence artificielle jouera un rôle important dans le cinéma à l’avenir. « Nous sommes vraiment à l’aube d’une nouvelle ère », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « pour moi, c’est aussi grand que l’invention de la photographie, et pour être honnête, peut-être aussi grand que l’invention de l’écriture. »  En ce qui concerne les outils utilisés par le créateur de Salt, la liste inclut entre autres des applications telles que DALL-E 2, Stable Diffusion et Midjourney. À noter que ce n’est pas la première fois que nous entendons parler de ces plateformes basées sur l’IA. Certaines d’entre elles ont déjà permis à des personnes sans aucune compétence artistique de créer rapidement des images dignes de l’œuvre d’un spécialiste.

Un scénario choisi par le public

Pour générer des images et du son à l’aide des outils mentionnés ci-dessus, Stelzer a expliqué qu’il n’avait qu’à saisir des descriptions textuelles de ce qu’il souhaitait avoir comme résultat. Cela incluait les effets spéciaux et les décors du film. Compte tenu justement de ce concept, l’entrepreneur technologique allemand laisse le public voter (sur Twitter) sur la façon dont l’histoire du film se poursuivra après chaque chapitre. Selon lui, « toutes les grandes choses commencent comme des expériences » et nous ne pouvons que l’encourager à aller plus loin dans son projet !

Des premières images à couper le souffle.
Des premières images à couper le souffle.. Crédit photo : Fabian Stelzer (SALT) @SALT_VERSE

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
futurism.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans le journalisme en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

2 commentaires

  1. C’est effectivement une nouvelle ère !!!! Celle de la fin de l’humanité !!! Celle de l’homme tellement faignant qu’il ne sera plus capable de peindre un tableau, de faire un film, de créer une chanson et pire, de soigner des patients, de garder son libre arbitre puisque les IA nous seront supérieures à tous les niveaux …..
    C’est ça le monde de demain ????
    Et dire que des gens trouvent ça formidable !!!!
    L’homme se croit intelligent mais la connerie humaine n’a plus de limites…. et il est content en plus….
    C’est pitoyable et dramatiquement dramatique.
    Comme disait Corbin, l’homme est capable du meilleur comme du pire, mais c’est vraiment dans le pire qu’il est le meilleur…. Ça se vérifie une fois de plus et on arrive à son paroxysme avec ces IA qui signe la fin de l’homo intelligents et l’arrivée prochaine de l’homo debilus …..

  2. Ducatevo,

    Certes vous avez partiellement raison, mais d’un autre côté ça permet à des artistes qui s’ignorent de pouvoir s’exprimer, nous en avons un bon exemple là.
    Personnellement je suis développeur mais je suis pauvre, je n’ai pas les moyens de pouvoir faire certains projets car je ne peux pas rémunérer des artistes.
    Cet outil me permet de faire plus de choses.
    L’être humain ne perdra pas le goût de faire, le goût de l’art pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page