Le mythique Polaroïd fête ses 72 ans aujourd’hui, découvrez l’histoire de cette innovation !

Aujourd'hui, on stocke des centaines de photo sur son smartphone... Il y a 72 ans, il fallait compter les photos pour couvrir un repas entier !

Si l’on vous dit appareil photo instantané, normalement vous pensez immédiatement à une marque : Polaroid ! Aujourd’hui cela fait 72 ans jour pour jour que le premier appareil photo instantané a été mis en vente ! L’occasion de revenir sur un procédé révolutionnaire à l’époque où développer une pellicule photo argentique pouvait prendre des semaines !

Tout le monde se souvient de cet appareil au bruit si caractéristique de la photo qui sort de l’appareil… Puis l’attente, puis la révélation. Aujourd’hui cela peut paraître ringard avec le numérique mais les photos Polaroïd gardent leur charme et les appareils de la marque existent toujours même si, évidemment, ils ont évolué avec le temps et la technologie.

L’Histoire de Polaroïd

C’est un scientifique et réalisateur industriel, Edwin Land, qui est à l’origine de cet appareil photo révolutionnaire. En 1932, il conçoit une théorie novatrice sur la polarisation. Grâce à un polarisant artificiel sous forme d’un filtre, il intéresse beaucoup les industriels et notamment Kodak, pour qui il met au point des polarisants pour caméras. En 1937, il fonde sa propre entreprise : Polaroïd Corporation.

Après diverses expériences en matière de cartographie, viseurs ou matériel de navigation, Land se consacre à la photo instantanée. Il explique que sa fille de 3 ans voulait voir les photos de suite… Il a donc exécuté ses désirs enfantins. En 1947, devant les membres de l’Optical Society America, il présente un prototype du futur Polaroïd… Quelques mois plus tard, le 26 novembre 1948 le premier appareil instantané Polaroïd est mis en vente !

Le mythique Polaroïd fête ses 72 ans aujourd'hui, découvrez l'histoire de ces inoubliables photos !
Polaroid 100 (1963–1966), utilisant le film-pack. Crédit photo : Wikipedia Par smial — Travail personnel, FAL,

Comment fonctionne le Polaroïd ?

A l’époque, le premier Polaroïd pesait environ 2 kilos et les images étaient en noir et blanc. Pour fonctionner, le négatif (surface sensible) est exposé puis mis au contact du papier sensible. Les deux feuilles sont pressées par deux rouleaux dans lequel coule un liquide qui développe et fixe l’image. Un système plus qu’ingénieux pour l’époque… En 1950, il introduit le temps de pose automatique, et 13 ans après la pellicule couleur.

Le mythique Polaroïd fête ses 72 ans aujourd'hui, découvrez l'histoire de ces inoubliables photos !
Polaroid Swinger Model 20 (1965-1970), films rouleaux. Crédit photo : Wikipedia : Par Hajotthu — Travail personnel, CC BY 3.0,

Une lente descente puis un regain en 2001

A cause de l’arrivée de la photo numérique, Polaroïd doit se restructurer ! En 2007, ils arrêtent la production des appareils à développement puis en 2009, celle des films instantanés. Depuis cette date, même si la firme se lance dans le développement d’imprimantes mobiles, elle n’oublie pas ce qui a fait son succès : le mythique SX 270. Noël à la maison mais avec un POLA en cadeau en voilà une chouette idée ! Et peut-être l’occasion de montrer aux plus jeunes, qu’il existe d’autres techniques que le transfert Bluetooth du smartphone à l’imprimante !

Meilleure Vente n° 1
Polaroid Film Couleur pour i-Type - Double Pack
  • Polaroid Format : 8,8 cm X 10,7 cm - Zone d'image : 7,9 cm X 7,9 cm - Chaque pack contient 16 photos instantanées

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
declenchermalin.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page