L’ETH Zurich invente un « soleil artificiel » pour tester l’isolation thermique des constructions

L'École polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zurich) possède désormais un laboratoire où l’on peut simuler diverses conditions climatiques. Le Zero Carbon Building Systems Laboratory a été mis en service afin que les scientifiques puissent tester les performances des systèmes, des pièces et des matériaux de construction.

Situé sur le campus de l’ETH Zurich, le Zero Carbon Building Systems Laboratory est une infrastructure technologique innovante. Unique au monde, il a été construit pour donner aux chercheurs la possibilité de développer les technologies de construction du futur. Qu’il s’agisse de tester des systèmes d’approvisionnement en énergie, de déterminer la résistance thermique d’un mur ou d’évaluer les performances thermiques d’un nouveau système de climatisation. Le bâtiment dispose de tous les éléments nécessaires pour réaliser des expériences dans des conditions réalistes. Par exemple, il comporte un « soleil artificiel » capable de reproduire avec précision les conditions solaires de n’importe quel endroit sur Terre, et ce, tout au long de l’année.

Simuler l’ensemble du spectre solaire

Ce soleil artificiel du Zero Carbon Building Systems Laboratory s’illumine grâce à des centaines de diodes électroluminescentes. En plus d’émettre une lumière relativement puissante, ces LED reproduisent l’ensemble du spectre solaire. L’appareil est monté sur une structure pivotante de façon à récréer le mouvement du soleil dans le ciel. Le puissant simulateur est le fruit d’une collaboration entre plusieurs partenaires. En plus du rayonnement solaire, il est possible d’ajuster la température, l’humidité et d’autres facteurs environnementaux afin de simuler efficacement les conditions environnementales de n’importe quel emplacement sur notre planète.

Cet appareil peut reproduire le spectre lumineux du soleil.
Cet appareil peut reproduire le spectre lumineux du soleil. Crédit photo : ETH Zürich

Un laboratoire modulaire

Outre sa capacité à simuler les conditions climatiques terrestres, ce laboratoire de nouvelle génération se distingue par sa modularité. Les murs, les sols et les plafonds peuvent être remplacés en fonction des besoins. Cette flexibilité est essentielle, car elle permet d’accélérer la recherche de nouvelles solutions de construction. L’objectif est de promouvoir la conception de bâtiments plus économiques et plus respectueux de l’environnement. Dans cette optique, le Zero Carbon Building Systems Laboratory renferme plusieurs cellules d’essais où les performances thermiques et structurelles des systèmes, des pièces et des matériaux de construction peuvent être testées.

Un accent sur la collaboration multidisciplinaire

Ce nouveau laboratoire de l’ETH Zurich est accessible aux chercheurs du monde entier. L’idée est de favoriser la collaboration entre les scientifiques afin de révolutionner le secteur de la construction. Le site ouvre ainsi ses portes aux architectes, ingénieurs civils, informaticiens, spécialistes des matériaux, étudiants, etc.

Ce soleil artificiel permet d'étudier et de concevoir les bâtiments du futur.
Ce soleil artificiel permet d’étudier et de concevoir les bâtiments du futur. Crédit photo : ETH Zürich

« Si l’on veut réduire les émissions de gaz à effet de serre des bâtiments, les matériaux, la technique de construction et le comportement des occupants jouent un rôle prépondérant. Dans le Zero Carbon Building Systems Lab, nous pouvons explorer ces différents facteurs », a déclaré Arno Schlüter, professeur d’architecture et de systèmes de construction à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Plus d’infos : ethz.ch. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page