Innovation

Masticbox, une invention révolutionnaire primée au concours Lépine pour conserver les cartouches de bricolage

Les cartouches de colle et de silicone ont une fâcheuse tendance à sécher rapidement… Avec cette invention, le monde du bricolage pourrait connaître une petite révolution !

Si vous êtes adeptes des petits travaux de bricolage, vous connaissez forcément les tubes de silicone, de colle ou de mastic. Rubson, Ni Clou Ni Vis ou Loctite, pour ne citer que ces marques. Nous avons tous, un jour, utilisé ces cartouches pour refaire les joints d’une salle de bains, coller une plinthe ou colmater une vilaine fissure. Ces cartouches qui s’utilisent avec une gâche spéciale sont fort pratiques, mais elles ont un énorme défaut : elles coulent et, surtout, ne se conservent pas. Une fois entamées, il est bien difficile de les réutiliser quelques semaines après. L’invention de Christelle Caron, la Masticbox, primée par trois fois au concours Lépine 2023, pourrait tout changer et nous permettre de conserver ces cartouches. Elle a même gagné le plus prestigieux prix : celui de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle qui récompense un seul inventeur. On va tout vous expliquer.

D’où lui est venue l’idée de la Masticbox ?

Comme c’est souvent le cas, cette géniale invention est venue d’un constat de l’inventrice ! Passionné de voile depuis son enfance, très fréquemment, Christelle a recouru à ces cartouches de colle pour réparer ses bateaux. Et comme tout le monde, elle s’est confrontée au gaspillage quasiment obligatoire de ces produits, qui sèchent rapidement. Du gaspillage, mais également un coût, car ces cartouches ne sont pas données. Dans le garage de sa maison de Ledeuix (64), elle commence à réfléchir à une invention qui permettrait de conserver ces cartouches. L’aventure de la Masticbox débute alors…

La Masticbox est compatible avec tous types de produits contenus dans les cartouches standards à canule de distribution vendues dans le commerce.
La Masticbox est compatible avec tous types de produits contenus dans les cartouches standards à canule de distribution vendues dans le commerce. Crédit photo : Christelle Caron / Sadurr / Mastibox

La Masticbox, qu’est-ce que c’est ?

La conception de la Masticbox a demandé deux ans de travail à l’inventrice. Elle a conçu un tube de 37,5 cm de haut sur 7,5 cm de large, qui permet de conserver les cartouches ouvertes. Et si cela est possible, c’est grâce à un filtre absorbeur d’humidité et à une pompe qui s’insère dans le bouchon. En créant un vide d’air, le produit ne sèche plus. Quand les billes contenues dans le filtre deviennent trop humides, après quarante ouvertures, il suffit de le passer au four pour sécher les billes. Souvent, on lui a posé la question de savoir si son invention ne froisserait pas les fabricants de cartouche. “Je suis convaincue que cela aura un effet positif sur leur réputation ! Les consommateurs seront moins hésitants à acheter leurs produits, s’ils ont l’assurance de pouvoir les utiliser dans leur intégralité”, explique l’inventrice dans une interview accordée au journal La République des Pyrénées. Et il est vrai que cette invention apporte une solution concrète au gaspillage de ces produits.

Où trouver la Masticbox ?

Dans quelques mois, les amateurs de bricolage pourront se procurer l’invention révolutionnaire de Christelle Caron. Les enseignes de bricolage ont déjà montré de l’intérêt pour ce produit novateur et des discussions sont en cours pour sa distribution dans certains magasins. En parallèle, le tube sera également disponible sur des sites en ligne, offrant ainsi une accessibilité plus large aux consommateurs. Pour ceux qui souhaitent se tenir informés et se procurer le tube dès sa sortie, retrouvez-le sur le site internet sadurr.fr où il est déjà en vente au prix de 39,90 € l’unité. Un excellent rapport qualité prix lorsque l’on connaît le prix d’une cartouche, et ce que nous allons économiser à l’avenir.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Larepubliquedespyrenees.frSadurr.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

4 commentaires

  1. Le fil a couper le beurre aussi.
    Plus serieusement, enfermez tout vos produits a date de peremption dans un sachet zip et le tour est joué.
    Allé, c’est gratuit et mon empreinte carbonne est celle d un commentaire sur neozone.

  2. 40€ et 1kilo de plastique alors que comme dit au dessus le bouchon parfois fournis, une vis ou un petit bout de scotch font le job ? Sérieux faut renommer ce concours….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page