Comment trouver une idée d’invention originale et inédite ?

La plupart des inventions naissent du besoin de leurs inventeurs et certaines deviennent même des succès mondiaux.

Certaines inventions nous sont indispensables aujourd’hui telle la carte à puce, inventée par Roland Moréno en 1974. D’autres le sont un peu moins, comme la crème glacée qui ne fond pas au soleil. Tout est une question de jugement, de sensibilité et de besoin. Justement, c’est souvent d’un besoin que naissent les plus belles inventions ! Parfois, les inventeurs sont des citoyens lambdas et non des mathématiciens émérites. Ils créent un produit pour répondre à un besoin personnel ou pour résoudre un « problème inconscient ». Cependant, comment une invention devient-elle un succès international ? Comment peut-on créer une invention ? Que faire pour la protéger de tout plagiat ? On va tout vous expliquer.

Comment trouver une idée d’invention ?

Une des meilleures méthodes pour trouver une idée d’invention est de chercher une solution qui répondrait à un « problème inconscient ». Des rouleaux de papier toilette vide qui traînent dans les WC, de la lessive difficile à doser, des chaussettes qui se perdent… Voici trois exemples de problèmes inconscients, dont nous devons faire face quotidiennement sans nous en rendre compte. Ces petits désagréments quotidiens ne sont pas bien graves et nous composons avec… Et pourtant, apporter une réponse concrète à un « problème inconscient » touchant de nombreuses personnes peut être un excellent point de départ d’une invention ou une innovation originale et inédite. Vous cherchez une idée d’invention ? Prenez un bloc -note, un papier ou votre téléphone et notez dessus tous les petites difficultés que vous rencontrez dans une journée. Imaginez alors un appareil, un dispositif ou une méthode pour résoudre rapidement et efficacement le désagrément déterminé.

Une bonne invention répond à un besoin et règle un « problème inconscient ».
Une bonne invention répond à un besoin et règle un « problème inconscient ». Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelques inventions nées d’un besoin et d’un « problème inconscient »

La première est le fameux rouleau de papier toilette qui se dissout dans l’eau de la cuvette. En 2011, Lotus lance le rouleau Aquatube, un rouleau biodégradable fabriqué en amidon, qui se dissout dans la cuvette. Avec lui, finis les rouleaux en carton qui traînent dans les WC. Il diminue aussi notre quantité de déchets. Certains le décrivent comme un produit non écologique, mais il a pourtant un succès fou.

C’est aussi une histoire de choses qui traînent qui a poussé Nathalie Gras, une mère de famille, à inventer Keep Socks, récompensé au concours Lépine 2022. Ce petit accessoire permet de ne plus perdre les chaussettes, un calvaire pour toutes les familles. Cette petite attache réunit les deux chaussettes ensemble dans le lave-linge ou le sèche-linge, les épargnant de se retrouver dans le panier à chaussettes orphelines. Enfin, le besoin de ce dernier inventeur, Benjamin Rimajou, provient de ses difficultés à enfiler une couette dans sa housse pendant des heures. Il a donc inventé le Hopoli, un système qui s’accroche sur une porte et qui permet de glisser la couette dans la housse en quelques minutes à peine ! Trois « problèmes inconscients » avec trois réponses concrètes et ordinales.

Comment protéger une invention ?

La protection d’une invention s’obtient par la délivrance d’un brevet ou d’un certificat d’utilité. Ces deux documents offrent les mêmes droits, mais pour des durées et des coûts différents. Les droits de la propriété industrielle se répartissent en deux catégories. La première concerne les droits sur les nouvelles créations, à caractère utilitaire dans le cas d’une invention. La seconde concerne les signes distinctifs de l’invention tels que la marque, l’appellation d’origine ou les indications de provenance. Les droits de propriété industrielle ne sont pas des droits d’auteur. Ils nécessitent de déposer une demande de brevet à l’INPI, un dépôt qui sera étudié de fond en comble avant la délivrance dudit brevet. Il faudra, par exemple, être certain que l’invention proposée n’a jamais encore existé.

L'invention de Franz Vester, brevet américain n° 81 437, délivré le 25 août 1868 à Newark, New Jersey.
L’invention de Franz Vester, brevet américain n° 81 437, délivré le 25 août 1868 à Newark, New Jersey.
Crédit photo : Wikipédia

Comment une invention peut devenir « brevetable » ?

L’invention proposée doit absolument répondre à trois critères obligatoires. Le premier étant qu’elle doit être un objet unique qui n’a jamais été fabriqué auparavant, ni même divulgué de manière publique. Ensuite, l’invention ne doit pas découler de l’état de la technique, c’est-à-dire qu’elle se doit d’être réellement inventive. Enfin, l’invention doit pouvoir être fabriquée à l’échelle industrielle, et donc commercialisée. L’idée étant d’avoir créé un prototype fonctionnel, mais tenu secret avant même de déposer un brevet. Une preuve que votre invention est utile, unique et qu’elle peut devenir indispensable au monde entier !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page