Innovation

Oubliez les files d’attentes, ces toilettes pour femmes sont 6 fois plus rapides que les urinoirs traditionnels

Révolutionner le monde avec des urinoirs pour femmes ? Pas sûrs, mais l'idée de vouloir l'égalité des sexes devant les toilettes est quand même louable !

On parle beaucoup de l’égalité des sexes. Au travail ou à la maison, on parle aussi de partage des tâches. Mais il existe un endroit particulier où nous ne sommes pas égaux: les toilettes publiques. Avez-déjà été dans un festival et comparé la queue qu’il y avait devant les toilettes des femmes et devant celles des hommes ? C’est simple, c’est en général une demi-heure à contenir sa vessie, quand les hommes peuvent se soulager en deux secondes chrono.

Pour les femmes, c’est un parcours du combattant que de dénicher une cabine libre. Côté hygiène, c’est pareil, pour l’égalité, nous repasserons. Si les urinoirs hommes semblent relativement propres, les toilettes des femmes peuvent parfois révéler d’horribles choses. Mais deux jeunes anglaises ont bien envie de changer ça.

Une invention insolite

Deux jeunes diplômées de l’Université de Bristol, Amber Probyn et Hazel McShane, ont conçu un « truc » auquel il fallait penser : un urinoir pour femmes. Et cela pourrait tout simplement changer la vie de ces demoiselles. Le petit nom de l’objet : The Peequal. Ce sont des toilettes portables et sans contact où seules les épaules des usagères sont visibles. Pas de porte, mais des mini-cloisons en forme de cercle qui permettent à 6 femmes de faire leurs petites affaires en même temps.

Et pourquoi pas, de papoter aussi ! Les créatrices du concept ont pensé à ajouter une petite tablette à l’avant pour y déposer les vêtements. Grâce à trois configurations possibles, elles peuvent s’adapter à tous les endroits. Côté construction, les urinoirs pour femmes sont fabriqués à partir de matériaux recyclés. Cette invention a reçu le premier prix des nouvelles entreprises de l’université de Bristol.

des toilettes portables et sans contact
The Peequal. Crédit photo : Amber Probyn et Hazel McShane

L’égalité des sexes au cœur de l’idée

Ces deux jeunes femmes en avaient marre de devoir faire la queue des minutes entières devant les toilettes. Et de sacrifier leurs pauses détente pour la file d’attente ! C’est ainsi qu’est né le concept. Mais les deux amies sont bien conscientes qu’avant de voir leur invention utilisée, il va falloir faire changer les manières de penser. Toutefois, avec une envie vraiment pressante, ou quelques verres de trop, adieu la gêne, et le concept peut passer crème, si l’on peut dire.

A-t-on le droit d’uriner dans la rue ?

Un homme peut uriner contre un arbre (ou un mur), mais pour les femmes, c’est évidemment beaucoup plus compliqué ! (nous vous avions dit que nous n’étions pas égaux devant les envies pressantes).

Et même si certains de ces messieurs ne se gênent pas, c’est évidemment complètement interdit; cette loi est régie par l’article R632-1 du code pénal modifiée par le décret n°2010-671 du 18 juin 2010 –art.4 qui prévoit et punit de l’amende prévue pour les contraventions de 2e classe (minorée à 22 € ; forfaitaire à 35 € et majorée à 75 €).

Il est interdit de déposer, d’abandonner, de jeter ou de déverser, en lieu public ou privé, des liquides insalubres ou tout autre objet de quelque nature qu’il soit […]. Y compris d’uriner sur la voie publique. Si ces faits ne sont pas accomplis par la personne ayant la jouissance du lieu ou avec son autorisation.  Pour faire court, vous pouvez faire pipi contre un mur, à condition que son propriétaire soit d’accord. Mais dans votre jardin, vous pouvez faire ce que vous voulez !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Slate.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page