Innovation

Panneaux solaires : ce jeune ingénieur à une idée originale pour produire de l’énergie solaire… la nuit !

Tons of Mirrors veut créer un système de surfaces réfléchissantes en orbite pour produire de l'énergie à partir du soleil, la nuit !

Les inventeurs revêtent parfois des casquettes auxquelles l’on ne s’y attend pas réellement, tel le cas de Ben Nowack. Après un diplôme de génie mécanique, ce jeune homme de 26 ans s’est d’abord investi dans la musique. Notons qu’il a quelques concerts et également une apparition dans Mythbusters, une émission de divertissement célèbre aux États-Unis. Il revient ensuite à son domaine et fonde Tons of Mirrors, une entreprise qui lui permet de créer un système innovant. En effet, ce dernier se base sur de surfaces réfléchissantes montées sur satellite pour rediriger la lumière du soleil vers des panneaux photovoltaïques terrestres, la nuit. Il se lance alors dans l’aventure de miroirs spatiaux pour répondre au plus gros problème des panneaux solaires. Plusieurs concepts similaires ont déjà été proposés dans le monde, mais Nowack entend relever le défi sous un angle différent. En effet, grâce à la technologie actuelle, il compte rendre la lumière du soleil 90.7 fois moins cher que les propositions similaires faites précédemment. Explications.

Un défi à relever pour Nowack

On le sait, le plus gros problème des panneaux solaires est leur incapacité à ne produire de l’énergie que pendant la journée, soit pendant que le soleil brille. Ce type de fonctionnement semble être un frein à l’installation de panneaux solaires dans les grandes entreprises qui ont besoin d’une énergie stable et continue. Ayant précédemment travaillé sur le projet SpaceX d’Elon Musk, Ben Nowack affirme avoir inventé une méthode qui permettrait de produire de l’énergie solaire la nuit. Désormais à la tête de son entreprise, le PDG de Tons of Mirrors n’a qu’un but : remplacer les combustibles fossiles par de l’énergie solaire moins chère et beaucoup plus accessible.

Des miroirs pour « alimenter » les panneaux solaires la nuit
Des miroirs pour « alimenter » les panneaux solaires la nuit. Crédit : Shutterstock / Neozone

Comment va-t-il s’y prendre ?

Pour relever son énorme défi, le jeune PDG prévoit l’installation un peu spéciale de grands miroirs accompagnés d’un dispositif de collimation sur la Station spatiale internationale (ISS), carrément ! L’installation sur la station spatiale internationale permettra de rediriger la lumière du soleil vers des panneaux qui sont installés sur la terre ferme, et ce, pendant la nuit ! « Aujourd’hui, avec les panneaux solaires qui existent, c’est une industrie de 20 milliards de dollars par an. Ce que je suis en train de construire est plus important que tous les marchés actuels. Si c’est la solution électrique, et disons que dans 200 ans cela remplace les combustibles fossiles, c’est un marché de 17 000 milliards de dollars » explique Nowack dans une interview accordée au site Vice. Ambitieux le jeune homme… Marcherait-il sur les platebandes de son illustre ancien patron, Elon Musk ?

L’idée n’est pas vraiment nouvelle !

Son installation sur la station spatiale internationale permettrait, en conséquence, de rediriger la lumière du soleil vers la Terre durant la nuit. En réalité, elle fonctionnerait comme un réflecteur solaire orbital et pourrait donc réfléchir la lumière vers la Terre, tout en étant en orbite dans l’espace. Plusieurs entreprises se sont essayées à cette technologie, en l’occurrence le Sénat Américain en 1977, puis en 1988 ce fût au tour du projet Russe : Znamya. Cette dernière a déployé un miroir de 20 m de haut en orbite en envoyant un faisceau de lumière itinérant de cinq kilomètres de large à travers l’Europe. En 2017, Oscar Kittilsen, comptable norvégien, fabriquait de grands miroirs rotatifs perchés sur une montagne afin de lutter contre la dépression hivernale. La Chine ou encore l’Écosse ont aussi proposé des projets, mais tous se sont soldés par des échecs. Seule l’université de Glasgow pourrait faire concurrence à Nowack, car elle travaille actuellement sur un projet similaire. Alors, bonne idée ou invention totalement farfelue ? On vous laissera juger !

Source
Vice.comInterestingengineering.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

14 commentaires

  1. Et ben il faudra qu’il pense à chasser les nuages le con s’il veut que ça fonctionne… et puis on pense pas ce que cela pourrait faire à la nature… ben l’idée est délirante

  2. L’idée n’est pas nouvelle, mais il faut d’énormes surfaces de miroir. Si on veut la même production qu’en plein jour, il faut presque 1m2 de panneau dans le ciel pour 1m2 de panneau sur terre. Sans compter les problèmes d’orientation précise et de pollution lumineuse pour l’environnement.

  3. On parle de plus en plus pollution nocturne…. Mon coq serait déboussolé déjà que je trouve qu il chante tres tôt. …Blague mise a part je ne valide pas le projet!

  4. Si j’ai bien compris il envisage de supprimer la nuit. Et pourquoi pas supprimer l’hiver aussi ! Un été en plein jour 24h sur 24 toute l’année sur toute la terre… N’importe quoi !

  5. La nature à besoin de la nuit aussi…
    On a déjà des lampadaire partout et une pollution lumineuse casiment partout.
    Sinon implanter des panneaux solaires à chaque fuseau horaire afin de lisser leur rendement serait peut être plus rentable ?

  6. Il aurait mieux fait de rester dans la musique car pour ce qui est de l’ingénierie, il est au niveau de la maternelle.
    Serge Rochain

  7. Il semble ne pas savoir que L’ISS fait un tour de terre en 1h et demie sur orbite polaire et que pendant ce temps là terre a tournée de 22,5 degrés et qu’il ne retrouvera sa position initiale que 16 orbites plus tard… Et encore approximativement avec ces calculs arrondis !
    Serge Rochain

  8. l’autre projet qui me semble bien meilleur est de produire l’électricité dans l’espace et l’envoyer sans fil sur terre

    envoyer les rayons solaire la nuit, ce sera amplifier le réchauffement climatique , ce serais un vrai désastre pour la planète
    cet ingénieur est de ceux qui on des fausse bonne idées
    mais d’après l’article, seul les bénéfices financiers l’intéresse , les dégâts que sa solution amènerais, il a oublier d’y réfléchir

  9. plutôt que de faire des trucs a la “space X” …
    il fait toujours jour sur la moitié du globe donc s’il pensaient à créer un réseau mondial par câble
    ou du moins entres certains états partenaires qui serait opposé géographiquement sur le globe.
    quand il fait nuit noir chez nous , c’est midi en Australie , Japon , nouvelle Zélande et vis versa. et cela partout sur terre.
    donc en partageant “intelligemment” (oui c’est la que ca coince) les ressources de cette ensoleillement qui est permanent finalement. on se rapprocherait d’une Energie propre qui ne nécessite pas de batterie (oui les panneaux quand même) .
    bref il faut pas cherchez midi à 14h, mais plus midi à minuit 😉

  10. Encore une fausse bonne idée, après des éoliennes terrestre intermittentes , des éoliennes en mer, maintenant on envisage de supprimer la nuit super pour l’environnement, plus la pollution en basse atmosphère ,cela après Elon Musk et son réseau satellite, planète terre la poubelle de l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page