Innovation

Chine : la station spatiale solaire produira autant d’énergie qu’une centrale nucléaire terrestre

Notre électricité terrestre proviendra peut-être bientôt de panneaux solaires installés en orbite; c'est en tout cas ce qu'annonce la Chine avec une centrale spatiale opérationnelle dès 2050.

Après avoir annoncé il y a quelques jours la construction de la plus grande éolienne du monde, la Chine révèle vouloir installer des panneaux solaires dans l’espace d’ici 2035; le pays sembler se placer sur tous les fronts pour produire des énergies renouvelables.

D’après ce que révèle les chercheurs chinois, cette flotte de panneaux solaires aura la même puissance qu’une centrale nucléaire d’ici 30 ans environ.  Des panneaux solaires en orbite donc, qui permettront de produire de l’électricité sur Terre. N’oublions pas que la Chine espère atteindre la neutralité carbone en 2060. Et 2060, ce n’est pas si loin…

L’histoire des centrales spatiales

C’est dans la littérature que l’on trouve la première trace de centrale spatiale.:Isaac Asimov, dans sa série Fondation, envisage dès 1941 que l’électricité puisse un jour venir de l’espace. Auteur de science-fiction visionnaire, sa théorie semble intéresser de nombreux pays: le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont déjà exploré ces hypothèses. Mais il semblerait que la Chine soit dans les starting-blocks pour concrétiser ce projet.

Il est vrai qu’au-dessus de la Terre, le soleil brille sans discontinuer : pas de nuage pour filtrer ses rayons. Une station solaire spatiale pourrait donc produire de l’énergie en continu sans émettre aucun forme de pollution.

Le mystère enfin percé ? Le géocroiseur Oumuamua ne serait ni un astéroïde ni une sonde extraterrestre...

Dans ses écrits, l’auteur de science-fiction imagine une station spatiale qui transmettrait l’énergie collectée du soleil aux planètes à l’aide faisceaux de micro-ondes.  Le panneau solaire spatial transmettrait donc l’énergie à un émetteur qui permettrait de collecter cette énergie sur Terre.

Chine : la station spatiale solaire produira autant d'énergie qu'une centrale nucléaire terrestre
Crédit photo : UK Space Agency

Une station spatiale inaugurée

A Chongqing, le gouvernement chinois vient de dévoiler les plans de sa nouvelle station d’énergie solaire spatiale, et les premiers tests devraient débuter dès la fin de cette année. Les chercheurs espèrent pouvoir en commencer l’exploitation dès 2030. Selon les constructeurs de cette station spatiale, elle devrait atteindre le maximum de ses capacités en 2050 et permettre une production similaire à une centrale nucléaire actuelle.

Et si la ville de Chongqing, qui se situe dans le sud-ouest de la Chine, a été choisie, ce n’est sans doute pas un hasard: cette ville est l’une des plus « embrûmées » du pays. Toute l’année, elle se couvre de brouillard, ce qui n’est évidemment pas le meilleur endroit pour installer des panneaux solaires classiques.

Un projet pharaonique

Une fois que les premiers satellites seront mis en orbite, le but sera d’utiliser un faisceau d’énergie intensif sur la nouvelle installation. En effet, il faudra pouvoir pénétrer les nuages sans déperdition, de jour comme de nuit afin de stocker un maximum d’électricité venue de l’espace.

Découverte d’une concentration de trous noirs grâce au télescope spatial Hubble
Chine : la station spatiale solaire produira autant d'énergie qu'une centrale nucléaire terrestre
Crédit photo : UK Space Agency

On peut alors légitimement se poser la question des futurs embouteillages de satellites en orbite: Selon l’Express, aujourd’hui 6000 satellites sont en orbite autour de la Terre, et ils sont tous fonctionnels… Mais qu’en sera-t-il demain, quand ils auront atteint leur durée de vie maximale ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page