Innovation

Pour ne plus avoir à choisir, Solyco invente un système photovoltaïque vertical pour les toits végétalisés

L’entreprise allemande Solyco a développé un système photovoltaïque conçu pour être installé sur un toit végétalisé. Le but est de permettre aux plantes de profiter pleinement du rayonnement solaire.

Les innovations dans le domaine de l’énergie solaire ne manquent pas. Après tout, cette forme d’énergie est considérée comme l’une des alternatives les plus prometteuses aux combustibles non renouvelables. Chez nos voisins allemands, le projet SOlon attise la curiosité des médias depuis quelques mois. Et pour cause, il s’agit d’un concept de système photovoltaïque qui se veut être en parfaite harmonie avec la nature ou du moins avec les végétaux. Ayant été développée par la start-up Solyco, cette technologie permet de minimiser l’ombrage sur ces derniers tout en garantissant une production d’énergie plus équilibrée tout au long de la journée sur les toitures végétalisées.

Des modules TOPCon double-face

La nouvelle infrastructure énergétique se compose de panneaux solaires installés à la verticale. Il s’agit de modules TOPCon bifaciaux. D’après l’entreprise, en plus d’être bénéfique pour les plantes, cette disposition assure une meilleure productivité en début et en fin de journée. L’autre avantage du système SOlon est qu’il affiche une grande résistance au vent. Les modules ne subissent aucune force de traînée ni de portance. Selon les explications de Philip Kallenberg, chef de produit chez Solyco, ce sont les premières et dernières rangées de panneaux qui supportent les contraintes mécaniques dues au vent. Cela est bénéfique dans la mesure où l’installation nécessite moins de blocs de lestage.

Une symbiose entre les toitures végétalisées et la production d'électricité avec des panneaux solaires.
Une symbiose entre les toitures végétalisées et la production d’électricité avec des panneaux solaires. Crédit photo : Solyco Solar (capture d’écran)

Deux sites pilotes en Allemagne

Pour tester sa technologie, l’entreprise allemande a établi deux sites pilotes : l’un à Hanovre et l’autre à Hambourg. Comprenant au total 79 panneaux pour une puissance cumulée de 12,64 kW, la centrale de Hanovre est constituée de modules double-face verre-verre fabriqués à partir de cellules TOPCon (tunnel oxide passivated contact) et positionnés à la verticale. C’est également le cas pour celle de Hambourg qui comprend par contre 68 modules dont la puissance est de 10 kW. Philip Kallenberg affirme que le choix de la technologie TOPCon a été motivé par le fait que celle-ci est capable d’atteindre des coefficients bifaciaux d’environ 85 % de plus que les PERC (Passivated Emitter Rear Cell).

Caractéristiques des panneaux photovoltaïques

Par ailleurs, il convient de noter que les panneaux solaires qui forment le système SOlon sont dépourvus de cadre. Chacun d’entre eux mesure 2011 mm x 415 mm et possède une puissance nominale de 160 watts. La masse surfacique est d’environ 23 kg/m². Pour protéger les cellules, des plaques de verre de 3,2 mm d’épaisseur se trouvent à l’avant et à l’arrière des panneaux. Chaque module comprend 42 cellules TOPCon M10. Par ailleurs, pour faciliter l’installation, Solyco a mis au point un système de rayonnage sur ballast.

Celui-ci évite notamment de percer le toit. « Un système photovoltaïque vertical combiné à une toiture verte est la stratégie de couverture idéale pour tout toit plat. Il combine les avantages écologiques des toits verts et la production locale d’énergie renouvelable », a de son côté laissé entendre Lars Podlowski, directeur technique de Solyco. Plus d’infos : solyco.com. Que pensez-vous de cette invention ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
pv-magazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page