Innovation

Thales Alenia Space : un consortium franco-italien développe un habitat lunaire

Le fabricant français Thales Alenia Space s’est associé à l’Agence spatiale italienne (ASI) afin de développer un nouvel habitat pour les futures missions lunaires habitées. L’initiative a été établie alors que l’Homme ambitionne actuellement de retourner vers le satellite naturel de la Terre.

Thales Alenia Space est une entreprise dirigée conjointement par les groupes Thales et Leonardo. Ayant été fondée en 2007 et implantée à Cannes, en France, elle est connue pour ses solutions spatiales destinées aux domaines des télécommunications. Bref, il s’agit d’une société qui possède une expertise et un savoir-faire incontestés dans le domaine des technologies spatiales. C’est justement pour cette raison qu’elle a décidé de collaborer avec l’Agence spatiale italienne en vue de construire un habitat lunaire qui pourrait servir lors de futures missions d’exploration.

Une structure pensée pour l’environnement lunaire

À cet effet, les deux entités ont récemment signé un contrat portant sur le développement du Multi-Purpose Habitat (MPH) pour le compte de l’Agence spatiale américaine. Rappelons que dans le cadre du projet Artemis, la NASA ambitionne d’envoyer des humains sur la Lune au cours des prochaines années. Mais pour s’assurer du succès d’une telle mission, il sera nécessaire d’établir une base lunaire capable de résister aux conditions désagréables de notre satellite naturel. Le but est d’offrir aux astronautes une protection efficace contre les rayonnements cosmiques et les variations de température extrêmes à la surface de la Lune (allant jusqu’à 120 °C le jour et -130 °C la nuit), mais aussi la poussière lunaire.

Un module d'habitation lunaire. Baptisé Multi-Purpose Habitat (MPH), ce module sera le premier avant-poste permanent sur la Lune.
Un module d’habitation lunaire. Baptisé Multi-Purpose Habitat (MPH), ce module sera le premier avant-poste permanent sur la Lune. Thales Alenia

En évaluation auprès de la NASA

Et ce n’est pas tout, le module MPH devra aussi être en mesure de fournir de l’air, de l’eau et des températures stables à l’équipe humaine. Thales Alenia Space et l’ASI prévoient ainsi de l’équiper d’une source d’alimentation électrique. Pour l’heure, le Multi-Purpose Habitat est au stade du concept. Néanmoins, le design de la structure a déjà été soumis à l’Agence spatiale américaine pour évaluation. Cette dernière prévoit de terminer ses travaux de vérification au début de 2024. En attendant, les deux entreprises à l’origine du projet devront trouver des fournisseurs potentiels pour les pièces nécessaires à la fabrication du module.

Un cylindre métallique

Selon les détails disponibles, le Multi-Purpose Habitat consiste en un cylindre en métal adoptant des pieds articulés. Il semble comporter des panneaux solaires ainsi qu’une antenne parabolique. Peu d’informations ont fuité jusqu’ici au sujet de ce projet mené par Thales Alenia Space en collaboration avec l’Agence spatiale italienne. Ses concepteurs se disent toutefois prêts à relever le défi posé par les contraintes de l’environnement lunaire.

Base lunaire : la Russie et la Chine s’allient pour conquérir la Lune
Base lunaire : la Russie et la Chine s’allient pour conquérir la Lune. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

« MPH marquera une étape historique en tant que premier module d’habitation italien à fonctionner sur la surface lunaire. C’est une grande fierté pour notre entreprise, qui dispose de compétences techniques et organisationnelles uniques pour relever des défis de ce type », a laissé entendre Franco Fenoglio, haut responsable chez Thales Alenia Space. Plus d’informations : thalesaleniaspace.com. Que pensez-vous de ce projet d’habitat lunaire ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page