Innovation

Vibrométrie : Le Pentagone travaille sur un laser qui permet d’identifier une personne avec les battements de son cœur

Un nouveau mode de reconnaissance intelligent ! Nos battements cardiaques identifiés par un laser pourraient révéler notre identité… Dans quelques années !

Les dernières versions de smartphones proposent la reconnaissance faciale, les passeports sont devenus biométriques et pourtant il semblerait que l’identification ait encore de belles innovations à venir. Les Etats-Unis ont mis au point un laser capable d’identifier les individus grâce aux battements de leurs cœurs !

Le laser baptisé Jetson utiliserait la vibrométrie pour identifier les battements du cœur enregistrés à la surface de la peau… Attention il y a encore beaucoup à faire pour que ce système équipe les espaces publics comme les aéroports ou les centres commerciaux mais en revanche dans les hôpitaux ou les zones militaires sensibles, cela pourrait arriver d’ici quelques années.


A lire également : Ils inventent des maquillages qui trompent les logiciels de reconnaissance faciale


Concrètement ce système de reconnaissance cardiaque au laser fonctionne à travers des vêtements légers (sans doublure) et bien sûr si les battements reconnus sont préalablement enregistrés dans une base de données.

À LIRE AUSSI :
Reverso, le voilier démontable qui ne pèse que 57 kilos

https://youtu.be/blQ6hiYaWRY

Toujours selon les informations de Clubic, d’après les premiers tests effectués, le système est fiable à 95%. Il pourrait être utilisé pour des applications médicales pour permettre une surveillance cardiaque à distance sans intrusion ou pose de matériel médical ou dans le cadre d’applications militaires.

Concernant la distance de reconnaissance, elle pourrait à terme atteindre les 200 mètres ! Les battements cardiaques étant propres à chaque individu, il y aurait très peu de risques d’erreur.

Avant que ce système ne soit mis en place, il faudra constituer une base de données enregistrant les battements cardiaques de chacun, et réduire les temps de réactions (30 secondes actuellement). En bref, ce n’est pas demain la veille que nous serons identifiés grâce à notre rythme cardiaque mais avouons que la technologie de reconnaissance est fascinante et en perpétuelle évolution !

Photo de couverture de Maryna Stamatova / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 
Bouton retour en haut de la page