Insolite

Baptême au pistolet à eau, messe virtuelle ou sur les toits : les prêtres développent des trésors d’imagination pour continuer de prêcher !

Alors que le Pape François se voit obligé de dire la messe seul sur la place St Pierre, certains de ses prêtres utilisent d'autres manières de dire la bonne parole... Sur un toit pour une messe, ou avec un pistolet à eau pour un baptême... Ils ont de l'humour nos prêtres !

Vous avez tous vu ces images du Pape François se retrouve seul sur la place St Pierre pour célébrer les messes. Les religieux du monde entier imaginent des subterfuges pour continuer à transmettre la foi, sans pour autant déroger aux règles de la distanciation sociale !

Vraie information ou images insolites, toujours-est-il que ces prêtres (ou faux prêtres) font le buzz sur la toile ! Ce confinement forcé donne des idées inattendues à certains et les religieux souvent perçus comme austères ne sont pas en reste ! Découvrez quelques-unes des transmissions de foi qui nous ont fait sourire !

Un baptême au pistolet à eau :

Sur cette photo, le prêtre semble réel, l’enfant aussi tout comme le pistolet à eau… Vêtu d’une robe traditionnelle de baptême, le bébé semble attendre la bénédiction du prêtre… Qui, pour une fois ne viendra pas par ces mains par un jet de pistolet à eau… Probablement rempli d’eau bénite sinon ça ne marche pas !

Une « messe sur le toit » :

A Arras, le père Nicolas Van Lathem, curé des paroisses Notre Dame en Cité et Sainte Thérèse décide de se rapprocher un peu plus de Dieu ! Dimanche dernier pour implorer Dieu de faire barrage à cette épidémie, le curé monte sur le toit de l’église avec son livre de prière et ses outils de bénédiction.

À LIRE AUSSI :  Confinement : les premiers renardeaux sont nés au cimetière du Père-Lachaise... Et c'est une première à Paris !

L’homme monte sans sécurité sur cette église et dispense son sermon depuis son toit. Il demande « juste » à Dieu qu’il « nous épargne si c’est possible », et que sa bénédiction « repousse les assauts de l’épidémie ». Original et respectueux des distanciations mais pas très prudent tout de même !

Que restera-t-il de la distanciation sociale après la fin du confinement ? Serons-nous devenus plus méfiants quant aux bises claquées à tout va ? Reprendrons-nous notre vie comme avant avec embrassades et accolades ? Nous ne le saurons que lorsque nous serons « libérés » mais cette violente épidémie risque malgré tout, de laisser des traces indélébiles dans nos mémoires…

Coronavirus en Normandie : une messe virtuelle à l’église Jeanne d’Arc

Photo d’illustration De Yeti studio / Shutterstock

Via
20minutes

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page