Insolite

Comment Pepsi est devenu la 6ème puissance militaire mondiale en 1989

Quelle est votre boisson préférée et jusqu’où êtes-vous prêt pour en avoir ? Seriez-vous prêt à échanger la sécurité de votre pays contre cette boisson ?

Nous avons tous certainement une boisson dont on raffole. Toutefois, si vous étiez le dirigeant d’un pays, seriez-vous prêt pour autant à sacrifier une partie de vos engins militaires pour en obtenir ? Non ? C’est pourtant ce que la Russie a fait.

Tout commence en 1959. Le président américain Dwight Eisenhower a voulu faire connaître la culture américaine – et surtout les avantages du capitalisme – à l’Union soviétique. Pour ce faire, le gouvernement américain a voulu organiser une « Exposition nationale américaine » à Moscou. Et c’est le vice-président de l’époque, Richard Nixon, qui était chargé d’assister à l’inauguration. Mais il s’avéra que les choses ne se passèrent pas comme les Etats-Unis le souhaitèrent.

Que s’est-il passé ?

En effet, les choses virèrent à la catastrophe lorsque Nixon et le dirigeant soviétique Khrouchtchev ont débattu sur le capitalisme et le communisme. Chacun défendant ses positions. La conversation a tellement tourné au vinaigre que pour apaiser les tensions, le vice-président de Pepsi est intervenu pour offrir un verre de Pepsi au dirigeant soviétique Khrouchtchev. Celui-ci accepta la boisson et tout changea dès cet instant, rapporte Business Insider.

Pour l’amour du Pepsi

Effectivement, l’Union soviétique apprécia tellement la boisson de Pepsi qu’elle a voulu passer un accord pour apporter les produits Pepsi dans le pays de manière permanente. Cependant, il y avait un problème : leur monnaie n’était pas acceptée partout dans le monde. Du coup, comment le pays allait-il payer ses importations Pepsi ? Il trouva une solution étonnante mais qui fût acceptée et qui scella l’accord : Acheter du Pepsi avec de la vodka !

On pourrait croire qu’après cela, tout irait bien mais à la fin des années 1980, l’accord initial entre la Russie et Pepsi était sur le point d’expirer et la vodka n’allait plus suffire à couvrir les achats. Pris en tenaille, la Russie prit une décision désespérée : Donner à Pepsi une flotte de sous-marins et de bateaux en échange de beaucoup de sodas… Le nouvel accord consistait effectivement à échanger une flotte de 17 sous-marins, un croiseur, une frégate et un destroyer contre trois milliards de dollars de Pepsi.

À LIRE AUSSI :  Il invente un lanceur de couteaux automatique guidé par un laser LiDAR

Pepsi a momentanément été la sixième armée la plus puissante au monde

A ce moment-là, Pepsi devint la 6ème armée la plus puissante du monde. Néanmoins, la marque ne garda pas ce titre très longtemps puisqu’elle vendit ensuite tout l’attirail militaire à une entreprise suédoise afin de recycler toute la ferraille.

En tout cas, si l’on peut retenir une chose, c’est que les Russes ont aimé le Pepsi et, plus philosophiquement, on peut dire que quand ils veulent quelque chose, ils ne reculent devant rien pour l’obtenir, même si cela doit leur coûter leur flotte militaire. “Aujourd’hui encore, la Russie demeure le second plus grand marché de Pepsi” explique le site russieinfo.com. Mais cet état d’esprit russe a-t-il changé au fil du temps ?

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page